jeudi 12 novembre 2015

Aude/Puichéric: Copie éolienne revue et corrigée

http://www.lindependant.fr/
Par Antoine Carrié
Le 12 novembre


Commentaire: Pour en savoir plus sur la résistance locale: http://www.eolien-puicheric.blogspot.fr/

Bonne lecture


php






Mercredi, une première permanence d'information. PHOTO/Ch. Barreau



La société Saméole présentait mercredi pour la première fois au public son projet: Aux huit éoliennes envisagées en 2013, et finalement abandonnées, se substituerait un parc de quatre machines.

L'opération séduction a débuté en comité restreint. Mercredi, dans la salle habituellement occupée par le club de handball de Puichéric, trois représentants de l'entreprise Saméole (ex-Raz Énergie) avaient pris leur bâton de pèlerin pour présenter une version revue et corrigée d'un projet de parc éolien. Une permanence d'information qui, beau temps et jour férié obligent, n'a pas suscité de ferveur populaire démesurée. Assistance modeste, donc, lors de la première des quatre heures de permanence programmée. Pas de quoi empêcher Saméole de dérouler son argumentaire, et surtout d'expliquer en quoi ce projet diffère de celui engagé en 2013 et abandonné début 2015, en pleine instruction: «Nous avions senti que la question du canal du Midi et de la covisibilité avec les éoliennes crispait les choses au niveau des services de l'État, expliquait hier Emmanuelle Lhermitte, chef de projets éoliens. Nous avons choisi de retravailler le dossier pour avoir plus de chances d'aboutir».

Le dossier déposé d'ici la fin 2015

De huit, le nombre d'éoliennes est ainsi passé à quatre, sur une seule ligne sur les lieux-dits le Coude, Idoïne et Saint-Germain. Remis à jour, le projet devrait être soumis fin 2015 aux services de l'État pour le permis de construire et la demande d'autorisation d'exploiter une installation classée pour la protection de l'environnement. Les autorisations en poche, Saméole pourrait espérer marcher dans les pas d'un autre parc audois, prévu à Cruscades, Ornaisons et Villedaigne: Avec l'accord des services de l'État décroché le 13 janvier dernier, Saméole envisage de lancer les terrassements début 2016 pour une mise en service des huit éoliennes d'ici le printemps 2017. Une échéance lointaine pour Puichéric. Car au-delà des questions administratives, Saméole pourrait bien faire face comme en 2013 à une opposition virulente.

De 100 à 119 m

Pas sûr, d'ailleurs, que les «antis», qui avaient réuni 650 signatures sur une pétition, soient convaincus par les retombées économiques promises (200 000 € par an à répartir entre commune, Agglo, Département et Région). Car si le nombre d'éoliennes est bien passé de huit à quatre, les dimensions des machines ont été revues à la hausse: De 70 à 82 m pour les diamètres des rotors, de 100 à 119 m en bout de pâle pour la hauteur. Le tout pour une production de 35 GW, l'équivalent des besoins en énergie de 33 000 habitants (hors chauffage). Hier, les photomontages multiples, revus et corrigés par rapport à 2013 (voir ci-dessus une image relative au 1er projet) permettaient aux curieux de se faire une idée de l'impact paysager du projet, en assurant notamment que la «perception» des éoliennes depuis le Canal serait «masquée par les alignements de platanes» de la route Minervoise. Un sujet qui fera inévitablement son retour à l'heure de l'enquête publique, en 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire