vendredi 13 mai 2016

Des éoliennes, le scandale n'est jamais loin

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/
13/05/2016


Commentaire: «Entre l'intérêt national et l'abus de confiance, il y a une marge».
Michel Audiard (1920-1985)
php






Si il y a un mot que l'on retrouve presque systématiquement aux côtés des éoliennes industrielles, c'est bien le mot "scandale". Après les mots foi, miracles et autres symboles qui rassurent et éloignent la suspicion.

Scandale en Angleterre.

Scandale en France

Scandale au Danemark

Scandale en Allemagne

Scandale en Suisse


Et encore, je ne présente qu'un seul scandale par pays ici, pour faire court. Cette industrie pue de partout. Côté fric, côté sanitaire, côté environnement, c'est le grand n'importe quoi qui explose régulièrement: tout le monde le sait mais rien ne change. Il faut dire que les plus montrés du doigt sont le plus souvent très très proches du pouvoir... ils ont de quoi claquer des portes blindées sur la tronche de ceux qui les dénoncent!


Hier au journal de 12h45, un reportage sur les déboires de la gauche brésilienne nous a plongé une fois de plus au cœur des affaires du vent. Je vous le disais, dès qu'un scandale éclate quelque part, les éoliennes ne sont pas loin. Elles couchent avec la corruption, le profit, le mensonge et toutes ces magouilles dont raffolent les politiques à en croire l'actualité de bientôt tous les pays!


Pendant ce temps le citoyens paient en s'imaginant que c'est leur avenir qu'ils mettent au vert. Pfff....


Qui a payé les parcs éoliens brésiliens et qui a encaissé? Saurons-nous un jour les chiffres de cette effroyable hold-up mondialisé et même institutionnalisé?? Même en Suisse la facture du scandale des SIG est montée à près de 80 millions de francs pour zéro production sans que personne ne sache pourquoi et pour qui exactement! Et en Suisse on ne peut pas dire que les mâts cachent les magouilles, il y a moins de 40 éoliennes pour tout le pays! Il suffit donc de dire que les éoliennes arrivent pour faire marcher la planche à billets? Et que le courant aurait pu être vert pour que les comptes deviennent secret d'affaire?


Comme tout semble simple sous le vent, l'argent tombe du ciel directement dans de discrètes oubliettes...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire