jeudi 19 mai 2016

Le projet de mini-centrale nucléaire sous-marine de DCNS intéresse l'Indonésie

Publié le 19/02/2015 


La mini-centrale Flexblue offre l’avantage d’être transportable.


Flexblue est prévue pour être installée dans des profondeurs allant jusqu’à 100 mètres.
Le projet de mini-centrale nucléaire sous-marine et transportable, développé par DCNS depuis 2011, s’offre de nouvelles perspectives du côté de l’Indonésie. Le groupe naval français vient, en effet, de signer avec l’agence nucléaire indonésienne un protocole d’accord pour lancer une étude de faisabilité sur l’implantation dans l’archipel aux 17 000 îles d’une centrale immergée de 160 MW.

Dans son programme de recherche et développement de cette mini-centrale, baptisée Flexblue, DCNS s’est servi notamment de son expérience dans la fabrication des sous-marins nucléaires. Conçue sous la forme d’un cylindre de 12 à 15 mètres de diamètre et 100 mètres de long, Flexblue est prévue pour être installée dans des profondeurs allant jusqu’à 100 mètres.

Sa puissance peut varier, pour sa part, entre 50 et 250 MW. Elle est, en outre, prévue pour être entièrement opérable depuis le rivage. Hormis la sécurité que lui conférerait son installation sous l’eau et son caractère transportable, la centrale offre l’avantage de pouvoir apporter une production d’électricité dans les territoires les plus isolés.

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire