mardi 12 avril 2016

Arnaque et éoliennes ne riment pas... et pourtant!

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com






Le printemps ne réveille pas que la nature, il réveille parfois aussi de mauvaises surprises, des accidents de la vie qui nous terrassent et nous forcent à porter notre attention sur ceux qui nous sont très proches. C'est ce que je fais ces jours. Mais il n'y a pas de raison que je ne vous fasse pas profiter des informations en cours. Je ne les commenterai pas au-delà, par manque de temps, un spécialiste l'a fait pour moi alors je lui cède le micro de voisine:

Bonjour,

Info pour réflexions, par exemple dans le cadre d'un projet comme Volteface.

Le cas décrit est en quelque sorte un modèle réduit de l'Allemagne: Malgré les promesses et grandes déclarations dans les media, les énergies renouvelables ne couvrent que 25% de la consommation de cette île, le reste étant assuré par des générateurs diesel. Avec augmentation drastique du prix de revient de l'électricité.

Hasard ou pas, cette proportion est aussi proche de ce qui est atteint en Allemagne, avec les mêmes coûts collatéraux: Augmentation massive du prix de l'électricité pour les consommateurs captifs qui financent les subventions, et grande production d'électricité avec fossiles.

Je me pose de sérieuses questions sur la qualité et des études qui ont conduit à ces fausses promesses, ce qui questionne aussi sur les compétences et le sérieux de ceux qui les ont effectuées.

http://metamag.fr/2016/03/10/le-scandale-des-renouvelables-del-hierro-une-arnaque-a-82-millions-deuros/

http://sauvonsleclimat.org/el-hierro,-une-île-à-l’électricité-100-renouvelable-2/35-fparticles/1878-el-%20hierro,-une-île-à-l’électricité-100-renouvelable.html


Je note que l'on entend en Suisse des promesses similaires de la part non seulement des milieux et lobbys proches ou en lien avec les énergies renouvelables, mais hélas aussi de la part d'écoles réputées comme l'EPFL.

Il est étonnant que nos spécialistes en énergie soient incapables de simuler des scenarii plus proches de la réalité et se cantonnent dans des promesses qui demandent à être sérieusement vérifiées.

Dans ce contexte, je dois avouer qu'à mes yeux, le débat énergétique en Suisse a perdu vraiment beaucoup de crédibilité.

Enfin, cette politique du renouvelable bien subventionnée n'est pas inutile pour le porte monnaie de certaines entreprises du vent, (pour exemple la photo en entête de ce post) et dont les propriétaires nagent dans l'abondance. Grâce à des tarifs de subventions super généreux votés par les politiques ????


L'invité de voisine a raison de se poser ces questions. La passivité du peuple plumé et consentant est navrante autant que l'aveuglement heureux des médias en Suisse qui ne soulèvent jamais le voile vert des éoliennes.


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire