vendredi 22 avril 2016

La nature, le nouvel eldorado de la finance

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/


Commentaire: «On crie tant nouvé qui vint ! (On chante tellement Noël qu'à la fin il arrive)»
Résistance ensemble!

En avant toute

php


Je n'ai pas d'autre titre à proposer que celui du livre de Sandrine Feydel et Christophe Bonnevil aux éditions "découverte" pour vous faire découvrir le projet du parc éolien dit de Montoz-Pré-Richard, mais qui participera à la colonisation de toute une région.

Si vous vous rendez sur le site de l'Office du tourisme du Jura Bernois vous allez lire ce charmant paragraphe au sujet du Montoz:


"En partant de Court, il faisait encore frais alors que j’appréhendais un peu la grimpée qui nous attendait. Puis le temps a passé, le corps s’est échauffé, le plaisir de rouler est revenu, intact, comme à chaque fois. Nous avons rencontré quelques familles sur le tronçon le plus facile, où nous avons pris le temps de récupérer un peu, de lever le nez et d’apprécier un superbe panorama surplombant la mer de brouillard. Quel bel itinéraire, on en oublierait la fatigue!"
Marine


Si vous voulez ressentir ce que décrit Marine, il vaut mieux vous dépêcher, parce que l'avenir de cette région extraordinaire est aujourd'hui dans le panier des promoteurs qui vont encaisser les juteuses retombées de la RPC aux côtés des Mont-Soleil, Mont-Crosin et du projet du Grenchenberg. Comme une longue chaîne de cauchemar qui grignote l'horizon des jurassiens, plus que jamais relégués aux rôles de parents pauvres du tourisme suisse. Cachés derrière un mur d'hélices, comme si la seule vue de la chaîne des Alpes leur était interdite...

"Mes parents quittent cette région où ils ont passé toute leur vie, devenue une sorte de zone industrielle avec ses paysages futuristes envahis d'éoliennes géantes, les gens ne s'y reconnaissent plus" (Témoignage d'une jeune femme allemande, entendu au hasard d'une soirée et non pas dans une séance anti-éolienne organisée!)


Ces images ne sont pas destinées aux âmes sensibles à la beauté qui nous entoure encore. Elle sont tirées de la présentation de ce massacre à la population de Court qui a accepté de vendre le patrimoine aux prédateurs (version pour information et participation, du 12 avril 2016):













































N'oublions pas que nous ne parlons ici que d'un seul parc, avec quelques images intégrées du parc projeté au Grenchenberg. Autre lieu de promenade mythique des chaînes jurassiennes! Si votre imagination fonctionne, il convient de prolonger le cauchemar vers les Jura suisse et français, Neuchâtel, Vaud, puis Bâle, Argovie etc... Quand je vous dis que le nord des Alpes est bradé sur le marché de l'électricité, je ne plaisante pas. Les éoliennes ne sont que l'entrée. Réjouissons-nous du plat principal avec les accords TISA et TAFTA! Mais puisque les verts et les socialistes sont aussi contents, tout baigne...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire