jeudi 3 mai 2018

Haute-Marne, Epizon : vivre longtemps sous les éoliennes, ça donne à réfléchir, monsieur le maire

jhm.fr

Canton de Poissons
Communauté de communes du bassin de Joinville-en-Champagne

source : @.weather-forecast.com
Epizon

(...) " Claude Malingre [le maire] ne trouve pas que c'est une bonne solution d'implanter plus d'éoliennes que d'habitants. Selon lui, cela provoque la fuite des nouveaux arrivants. [...] bien qu'apportant une manne financière, ces éoliennes installées par de grandes sociétés détruisent le paysage. [...] le mât implanté qui domine la forêt autour de Pautaines* en indiquant qu'il pensait que le visuel serait saccagé avec onze éoliennes."

source : Google Earth Pro
 * Distance Pautaines-Augeville - Epizon : 3.8 km
À noter que l'ancien maire d' Epizon, René Huot, à l'origine du projet de ZI d'aérogénérateurs, est depuis 2014,  le maire délégué de Pautaines. Ceci expliquant cela....

Depuis 2010, Epizon, associée aux villages d' Aingoulancourt, Bettoncourt le Haut, Brouthières, Busson, Chambroncourt, Effincourt, Epizon,, Germay, Germisay,Leurville, Pansay et Thonnaes-les-Moulins, fait partie de la zone industrielle d'aérogénérateurs répondant au "doux" nom de "Les hauts Pays" comprenant 39 machines de 2.5Mw
Source : http://www.engie-green.fr/activites/installations-et-projets/les-hauts-pays/


Voir
Chantier du parc éolien des Hauts Pays
https://youtu.be/RMB7BUbnEvA
Inauguration parc éolien des Hauts Pays, juillet 2010
 https://youtu.be/R9_SrxXHMJ4
avec
-René Huot, maire d' Epizon,
-Bruno Sido, sénateur et président du Conseil général de la Haute-Marne,
 -Jean-François Cirelli, vice-président de GDF SUEZ et du groupe GDF SUEZ,
-Bernard Laurent,  directeur général Erélia, GDF-SUEZ,

Vaut mieux tard que jamais. Il faut dire que passer huit ans (il en reste à faire, au minimum, sept) à l'ombre des aérogénérateurs, avec un bruit de fond répétitif et "bombardés" d'infrasons, une bonne partie de l'année, cela vous fait réfléchir un élu et... une population. Certes, monsieur le maire* n'en est pas, encore, à crier : "ZERO EOLIENNE ET BASTA!" Mais,  il semble avoir bien compris que l'obole argent ne fait pas toujours le bonheur et que pour assurer un avenir radieux à sa commune, aux finances de celle-ci et à ses habitants, le plus sûr, c'était AVANT TOUT, de se passer d'aérogénérateurs.

* Âgé de 57 ans, Claude Malingre, est un des rares maires à pouvoir penser être encore en poste lorsque viendra l'heure du démantèlement et de régler l'addition. Heureux homme...

Vous vous dites que cet exemple et d'autres vont permettre à nos maires de réfléchir et de voir plus loin que le bout de leur nez avant de succomber aux sirènes éoliennes? Que nenni! Et vous savez pourquoi? Non? Parce que pour une majorité d'entre eux, hommes et femmes, que nous avons rencontrés et écoutés, ce qui qui les caractérise le mieux est une... haute estime de soi. Ils (elles) sont donc persuadés d'être plus malins que leur voisin et qu'ils (elles) maîtrisent tous les tenants et les aboutissants pendant la négociation avec la société porteuse du projet. À l'arrivée, ils (elles) sont convaincus d'avoir fait faire une bonne affaire à leur commune, en signant un bon contrat.

En avant toute. l' Humanité FIRST!

Lire

capture d'écran@jhm.fr
php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire