Haute-Marne, Communauté de communes des Savoir-Faire (CCSF) : le président sortant, candidat à sa propre succession

   Le président sortant est candidat à sa propre succession. Cette nouvelle va d'abord réjouir les électeurs de Rivières-le-Bois qui l'ont plébiscité lors des dernières élections municipales 2020 ; mais pas qu'eux : le lobby éolien, dont la Communauté de communes, sous sa présidence a été d'un soutien sans faille à son développement, se frotte également les " pales ".

1. Situation géographique
   Si la commune chère au président en exercice de la CCSF n'a pas, à proprement parlé, aujourd'hui, de projet éolien la concernant, en revanche, les villages voisins font l'objet de sollicitations oppressantes de la part des " cueilleurs-chasseurs de subventions publiques " du vent.
 
 

- encadrés rouge : ZI d'éoliennes en projet, instruction ou construction,
- encadrées fuchsia : ZI d'éoliennes en activité, Haute-Saône,
-: sens des vents dominants : ouest/ sud-ouest et sud
Source : @OpenStreetMap

Dans le détail :
- Champsevraine, Bussières-lès-Belmont et Corgirnon : " fiançailles " municipalité - promoteur, en cours?
- Genevrières : démarchages pré-baux en cours,
- Savigny : mât de mesures installé
- Fayl-Billot, Pierrefaites et Pressigny : 17 éoliennes, en construction,
- La Quarte, La Rochelle, CCSF, Molay et Charmes-Saint-Valbert (70) : 8 éoliennes, en
instruction,
- Belmont et Tornay : 9 éoliennes, en construction,
- Voisey : 5 éoliennes, déclaré.
   Soit au MINIMUM, ~60éoliennes dans un rayon de 20km.

Sur la carte. Création : association Van d'osier

Question à monsieur l'ex-futur président?

   Aujourd’hui, nous consommons de l’électricité qui n'a que des atouts :

  • disponible 24/24,7/7? grâce essentiellement au centrales nucléaire et hydraulique,
  • très faibles en émissions de CO2/kWh, 
  • avec un des prix les plus bas du kWh en Europe 
  • Et, avec une qualité de vie que bon nombre de Français nous envient. Aussi, pourquoi vous acharnez-vous à vouloir détruire tout cela ET PLUS?

Panorama de la Haute-Marne

 
 
Dans le Parc national des forêts, Auberive


Haut-Marnaises des prés


Les gorges de la Vingeanne 

Dans les alentours de Guyonvelle

Le château de Joinville et son jardin remarquable



Sous-bois à Pressigny


La chapelle de Presles

Chevaux et petit, du côté de Les Loges


http:// 

Le lac de la Liez
 

Renardeaux au bord de la route

Photos : AP et PHP

 La qualité de vie, version Communauté de communes des Savoir-Faire et de son président en exercice








Avec l'aimable autorisation de J.J Pietlin

   Avec pour résultat, comme partout en France, un territoire rural massacré et sa population sacrifiée pour satisfaire une filière spéculative et non énergétique, dont les promoteurs s'enrichissent grâce aux subventions d'argent public.
   " Ce n'est pas le vent qui fait tourner les pales, c'est l'argent du contribuable... "
   La population peut également participer à cette réflexion en se demandant si ses fins de mois seront moins difficiles avec mes nouvelles voisines, les éoliennes?

France rurale 2020 : plus qu'hier mais moins que demain, le futur visage de la Haute-Marne










La " beaucisation " de la Haute-Marne est en marche : des champs à perte de vue et des centaines d'éoliennes.


   L'éolien fait une razzia sur la Haute-Marne, encouragé et soutenu qu'il est par l' Etat, la région, et par une majorité d'élus communaux et départementaux. À l'avenir, chaque Haut-Marnais vivra plus ou moins près d'une ou de plusieurs ZI d'éoliennes. À moins, qu'un sursaut populaire des " vaches à lait " ne vienne contrecarrer la machine industrielle?




   Car, rappelons que c'est le contribuable, consommateur d'électricité ou automobiliste qui paye l'addition, de plus en plus salée, économiquement mais aussi, et surtout... physiquement, et ce, à hauteur de 1 121Md€ pour l'année 2020.
  "... Le montant prévisionnel des charges de service public de l’énergie s’élève à 7 929,9 M€ au titre de l’année 2020, soit 11 % de plus que le montant constaté des charges au titre de l’année 2018 : 7 123,9 M€. Cette hausse de 806 M€ résulte principalement d’une poursuite du développement en métropole continentale des filières de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (principalement éolien, photovoltaïque et biomasse) et d’une augmentation de la production à partir de cogénération au gaz naturel dans le cadre de l’obligation d’achat et du complément de rémunération couplée à une augmentation marquée du coût unitaire de production pour la cogénération."

Source : Commission de régulaion de l' énergie (CRE)

Lire sur le même sujet
- Julien Aubert, député Vaucluse
  "... Entre 70 et 90 milliards d’euros seront dépensés à horizon 2028 pour le financement éolien et financer 15% de la consommation d’électricité. "

- Julien Aubert, député Vaucluse
  "... La baisse des prix de l’électricité coûtera 1 Md€ aux finances publiques en 2021 "
- Sylvestre Huet, journaliste français spécialisé dans les sujets scientifiques
  "...Surtout, les prix des marchés de gros sont devenus fous. Avec une chute générale, logique puisque la capacité de production excède une demande en diminution. Mais aussi des périodes de prix négatifs dépassant les -80€ le MWh, notamment en Allemagne."

   Mesdames, Messieurs les fossoyeurs, bonsoir!
Notre VIE, notre quotidien, notre VILLAGE, nos prés, nos forêts, nos animaux,et le climat n'ont pas de prix!
ZERO EOLIENNE ET BASTA!

jhm 2020 07 14


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

CLIMAT, CERTIFICATION " HAUTE VALEUR ENVIRONNEMENTALE ", HVE : " SI NOUS VOULONS QUE TOUT RESTE TEL QUE C'EST, IL FAUT QUE TOUT CHANGE "*

  " ... En 2021, le nombre d’exploitations agricoles certifiées HVE progresse même de 73 % ! Au 1er ja nvier 2022, on compte près de 25...