dimanche 24 juillet 2016

Le chinois Midea possédera prochainement 86 % des parts du constructeur allemand de robots KUKA

Charles Sannat
22 juillet 2016

Commentaire: 
  • Sept cent millions de chinois,
  • Et moi, et moi, et moi,
  • Avec ma vie, mon petit chez-moi,
  • Mon mal de tête, mon point au foie,
  • J'y pense et puis j'oublie,
  • C'est la vie, c'est la vie,
Et Moi Et Moi Et Moi
Jacques Dutronc (auteurJacques Lanzmann, compositeur Jacques Dutronc)

php

robot-kiva-system

Et voilà, finalement, les Allemands, outrés, n’ont pas pu ni su s’opposer au rachat de la société Kuka par le chinois Midea. C’est la première véritable acquisition chinoise outre-Rhin d’une entreprise d’envergure mondiale par la Chine, et les Allemands se sentent tout « chose ».

Ce n’est que le début, bien qu’ils ne le savent pas encore… La Chine va commencer à leur tailler de sérieuses croupières et leur politique, qui consistait à modérer les salaires allemands et à s’appuyer sur une main-d’œuvre très bon marché située dans les pays de l’Est, va montrer ses limites dans les prochains mois et la compétitivité allemande va se dégrader.

D’ici 24 mois, en Allemagne, on commencera à trouver la mondialisation nettement mois drôle, mais l’Allemagne, sûre d’elle-même et arrogante à l’égard de l’ensemble des autres pays européens « qui-l’ont-bien-cherché » ne voit pas le danger venir. Son réveil n’en sera que plus douloureux.


(Xinhua) — Le Groupe Midea, géant chinois de la fabrication d’appareils électroménagers, a annoncé mercredi qu’il détiendrait prochainement 86 % des parts du constructeur allemand de robots KUKA AG, afin de renforcer sa présence dans le secteur de la robotique.


Midea a acquis le 15 juillet 72,18 % de parts supplémentaires de Kuka, qui s’ajoutent aux 13,51 % que le chinois détenait avant cet achat, a expliqué la société sur son site Internet.

En juin, Midea a annoncé une offre de 115 euros (environ 127 dollars) par action de KUKA, contre un cours d’environ 107 euros, portant la valeur de cette société allemande à environ cinq milliards de dollars.

Cette transaction débouchera sur une importante synergie, alors que Midea s’est engagé à investir environ un milliard de yuans (150 millions de dollars) dans l’automatisation pour améliorer l’efficacité de la production et la qualité. En outre, le fabricant chinois de produits électroménagers peut aider KUKA à accroître sa présence sur le marché chinois, estime Shenwan Hongyuan Securities dans une note de recherche.

Le Groupe Midea a accéléré son expansion dans l’industrie de la robotique pour promouvoir l’automatisation. En 2015, Midea a créé deux joint-ventures avec le constructeur japonais de robots Yaskawa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire