lundi 4 juillet 2016

L’Espagne veut plafonner les subventions aux énergies renouvelables

https://www.lenergieenquestions.fr
07/02/2014

Commentaire: Article un peu ancien mais qui à le mérite de détailler le coût pharaonique de l'éolien en Espagne. Depuis, ces mesures ont été appliquées, les implantations d'éoliennes ont cessé (2014) et cause à effet?, le chiffre des demandeurs d'emplois a baissé pour retrouver le niveau de 2009.
0

L’Espagne cherche à réduire de façon conséquente ses subventions aux renouvelables. Le gouvernement a préparé un projet de loi qui prévoit notamment de plafonner le taux de rentabilité des énergies renouvelables subventionnées à 7,4%. Ce projet vise à résorber la dette énergétique  qui a atteint un seuil critique (26 milliards d’euros en 2013). L’Espagne, qui a investi 50 milliards d’euros dans les énergies vertes depuis 1998,  fait face à une hausse continue des prix de l’électricité (+ 80% depuis 2006).



Plafonner les subventions aux centrales solaires et éoliennes
Lundi 3 février 2014, le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy a remis  à la commission de la concurrence espagnole, pour avis, sa proposition pour un nouveau système de subvention aux énergies renouvelables. Le gouvernement avait déjà supprimé, en juillet dernier, les primes à la production des énergies renouvelables et réduit de 2,7 milliards d’euros les aides aux énergéticiens.
Le projet de loi prévoit de fixer un plafond au taux de rentabilité des installations électriques d’origine renouvelable à 7,4% pour éviter que se créent des situations de rente excessive en raison de subventions publiques trop élevées. Ce seuil de « rentabilité raisonnable » fait débat.
Le texte établit 1.600 paramètres pour calculer la rétribution des installations selon le coût de l’investissement initial, les frais de maintenance et la durée de vie de l’installation. Le plafond de “rentabilité raisonnable” a été fixé selon le taux d’intérêt de la dette publique à long terme, défini comme un taux de rentabilité de base, plus une prime d’environ 3%. Ce plafond serait recalculé tous les trois ans.
L’association espagnole du photovoltaïque, Unef, considère que «  ce nouveau cadre normatif conduira la majorité du secteur à la faillite ». Elle a estimé une baisse de rentabilité de 25% pour le secteur. La filière du solaire en Espagne produit 8% du total de l’électricité d’origine renouvelable, soit 8,160 gigawatt-heures en 2012.
Mais le gouvernement estime que beaucoup d’installations ont reçu des rémunérations excessives ces dernières années. Au total, le secteur des énergies renouvelables a reçu plus de 50 milliards d’euros d’aides entre 1998 et 2013. Le montant annuel de ces aides a augmenté de 800% depuis 2005, rappelle Les Echos.
L’éolien particulièrement touché
Le projet de loi stipule également que les parcs éoliens datant d’avant 2004 n’auront plus droit aux aides publiques et devront désormais se contenter du prix de marché. Cette mesure concernerait 28 % de la puissance éolienne installée.
L’association du secteur éolien, Asociacion Empresarial Eolica, a dénoncé un projet injuste et touchant la filière éolienne de manière disproportionnée .
L’association considère cette mesure « rétroactive » comme une «spoliation». Les installations éoliennes ont en effet démarré leurs activités en comptant sur des subventions alors promises sur vingt ans. Elle s’inquiète d’un défaut de remboursement des dettes généralisé des entreprises du secteur.
Les subventions aux renouvelables pèsent sur le coût de l’énergie
L’Espagne possède le troisième parc éolien du monde, avec 22,6 GW d’installations éoliennes reliées au réseau. Sur l’année 2013 l’éolien a été la première source de production d’électricité d’Espagne avec 21,1% du mix électrique.
Mais ce développement massif de l’éolien a été porté par des subventions qui pèsent lourdement sur l’économie de ce pays en crise. La différence entre les rétributions versées aux producteurs d’électricité renouvelable et le prix réel du marché de l’électricité ont engendré une dette énergétique d’un montant de 26 milliards d’euros. 
Depuis 2006, les Espagnols ont vu le prix de leur facture d’électricité augmenter de plus de 80%. Pour l’année 2013 le prix de l’électricité a augmenté de 3,2%.
En savoir plus

php 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire