vendredi 21 octobre 2016

Ségolène Royal s'inquiète d'une pénurie électrique en France

par Paolo Garoscio
21/10/2016

Commentaire:  Peur feinte ou réelle?  Si réelle, cela sous entendrait que Mme la marquise n' a  plus pas confiance dans "ses" éoliennes et dans le scénario de l'ADEME: "100% mixte énergie renouvelable" http://www.ademe.fr/mix-electrique-100-renouvelable-analyses-optimisations . Pour tant, un test grandeur nature devrait l' "exciter" ainsi que tous ces pro-éoliens? Bah, non... Edifiant et pitoyable. 2017: putain encore 9 mois!

php


La demande de l'Autorité de Sûreté Nucléaire faite à EDF qui a contraint l'énergéticien public à mettre à l'arrêt de nouveaux réacteurs nucléaires n'a pas manqué de créer l'inquiétude. La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a envoyé une lettre au PDG du groupe lui demandant de réduire le risque de pénurie d'électricité alors que la France s'enfonce dans la période la plus froide de l'année.
Plus d'un tiers du parc nucléaire français à l'arrêt


Avec la demande de l'ASN de ce mois d'octobre 2016 Edf se retrouve avec une bonne partie de son parc nucléaire à l'arrêt. S'il ne s'agit que d'arrêts temporaires, le plus souvent pour des contrôles de routine et des interventions préventives, la situation inquiète le gouvernement car la France va bientôt avoir très froid et que le chauffage électrique reste la première source de chauffage dans le pays.

EDF a en effet 20 réacteurs à l'arrêt sur les 58 que compte le parc nucléaire français. Plus d'un réacteur sur trois ne fonctionne donc pas et 5 nouveaux réacteurs devraient être arrêtés réduisant à presque moitié le parc en fonction. Ségolène Royal a donc prévenu Jean-Bernard Lévy.

Assurer l'approvisionnement alors que l'hiver approche  

Ségolène Royal, dans une lettre datée du 10 octobre 2016 que s'est procuré Le Parisien, demande au PDG d'EDF de tenir ses engagements. "Il est impératif qu'EDF se prépare à maîtriser la situation pour assurer la continuité de l'approvisionnement". Une pénurie d'électricité alors que les températures sont en chute pourrait en effet être catastrophique.

"La sécurité d'approvisionnement du territoire français en électricité doit être assurée. EDF, premier producteur d'électricité en France, est dépositaire d'une forte responsabilité dans la garantie de cet approvisionnement" écrit la ministre.

Il faut dire qu'avec la hausse des tarifs prévue pour 2017 dans le cadre du rattrapage de 2014, EDF ne peut pas se permettre de laisser la France sans électricité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire