mercredi 9 novembre 2016

Aux yeux de l’Etat, un habitant des campagnes et un habitant des villes ça ne vaut pas la même chose

www.village.tm.fr
9/11/2016

Commentaire: Globalement en adéquation avec les propos de monsieur le président. Mais en premier lieu, il faudrait que la majorité des maires de France ne joua pas contre leur propre camp en favorisant l'envahissement éolien sur leurs terres d'élection.


La ruralité, c'est exclusivement:
  • les paysages, 
  • les saisons, 
  • les animaux, 
  • les fermes,  
  • la biodiversité, 
  • le Patrimoine 
  • la quiétude, 
  • le silence, 
  • les odeurs.
et tout cela en fait sa richesse et son attractivité auprès des "urbains" et des touristes du monde entier.

Alors, maires ruraux de France, commencez par le commencement: sauvegardez notre quotidien sans en être les "fossoyeurs". Cela serait déjà pas si mal. Pour le reste, on se débrouille.

ZÉRO ÉOLIENNE et BEAUCOUP DE TOURISTES!
php



Vous trouverez ci-dessous une vidéo de Vanik Berberian, président des Maires ruraux de France, qui rappelle la nécessité de revoir l’organisation territoriale en France pour un meilleur équilibre entre les espaces ruraux et urbains.


Il appelle les citoyens à s’emparer de cette question qui concerne l’ensemble des habitants dans leur quotidien en soutenant 3 idées sur la base de la devise de la République française : Liberté – égalité – Fraternité
  • Liberté : lutter contre le mouvement de concentration vers les pôles urbains et proposer un aménagement du territoire qui tienne compte de ce que les gens ont envie de vivre. Les territoires ruraux, qui regagnent en population, sont en capacité d’accueillir des habitants, de l’activité économique et des services.
  • L’égalité : entre les ruraux et les urbains. Aux yeux de l’État, un habitant des champs vaut moins qu’un habitant des villes. Aujourd’hui l’État verse 62 € par habitant aux communes rurales contre 124 € aux grandes villes en dotation globale de fonctionnement.
  • Fraternité : Agir en concertation pour un nouveau modèle d’organisation territoriale : il est indispensable que les élus, les services de l’État et les grands opérateurs nationaux se mettent autour de la table pour repenser localement un modèle pertinent d’offre de services aux habitants.
        Le pouvoir des campagnes c’est sa capacité à innover et à proposer des solutions pratiques et pertinentes au service des populations.

Voir:  https://youtu.be/OZqc4AgpFXI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire