mardi 29 novembre 2016

Energie: quelques nouvelles brèves

http://www.politiques-energetiques.com 
28/11/2016


République Tchèque

.Energetick Prumyyslovy Holdings mise sur les centrales au charbon. Alors que les gouvernements européens tendent à réduire leurs centrales au charbon à un rythme soutenu, stimulés par la baisse des prix de l'électricité et de nouvelles règles contre les émissions de dioxyde de carbone, Energetick Prumyyslovy Holdings, une société tchèque peu connue a acheté au moins 10 centrales au charbon ou lignite et des mines depuis 2013. (The Wall Street Journal)

Ciment

Le ciment piégerait un quart du CO2. Telle est la conclusion des recherches menées par une équipe de l’Académie des sciences chinoises et publiée par Nature Geoscience. Selon les calculs des chercheurs, le béton, mortier et autres enduits auraient déjà emprisonné plus du quart du dioxyde de carbone émis pendant leur production entre 1930 et 2013. Ainsi « en 2013, ce sont 915 millions de tonnes de CO2 qui auraient été absorbées par le ciment dans le monde », précise Philippe Ciais, spécialiste du cycle du carbone du CEA. (Le Figaro)

EDF 

L’arrêt de centrales de l’électricien fait augmenter les tarifs en Europe. Avec 17 réacteurs nucléaires encore à l’arrêt, le retour du froid sur l’Hexagone risque de continuer de peser sur les échanges entre la France et ses voisins européens. En octobre, l’exportation d’électricité française a chuté de 89 % sur un an. Une situation qui provoque des hausses de prix notamment en Espagne et en Italie. En Grande-Bretagne, l’augmentation ne s’est pas encore concrétisée pour les consommateurs dans la mesure où les fournisseurs se protègent des variations en achetant à l’avance. (Les Échos)


Énergie fossile 

Sur un an en octobre, la production des centrales thermiques à combustion fossile (gaz, charbon, fioul) a augmenté de 37 %. Selon RTE, cette production représente 12,7 % du total d’électricité, soit le double de sa moyenne l’an dernier. Les centrales fossiles sont toutefois beaucoup plus polluantes que les énergies vertes et le nucléaire et le prochain exécutif aura à se pencher à nouveau sur la création d’un prix plancher du carbone, un projet abandonné par le gouvernement actuel. (Les Échos) 

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire