lundi 24 juillet 2017

Allemagne : Une étude démontre que sa capacité éolienne et solaire doit être 100% du temps soutenu...par des énergies fossiles et le nucléaire

https://stopthesethings.com
par stopthesethings
21 juillet 2017

Version originale (langue anglaise) : https://stopthesethings.com/2017/07/21/german-study-proves-its-combined-wind-solar-capacity-must-be-100-backed-by-coalgasnuclear-100-of-the-time/
 

usine de charbon, Westfalen: où le pouvoir de l'Allemagne vient vraiment

Parmi les adorateurs du vent et du soleil, l'Allemagne est à la fois respectée et admirée.

Cependant, dans le monde idolâtré des ENR, il y a un monde entre l'idéal et... la réalité. 

Pendant des années, on nous a dit que l'Allemagne en multipliant les aérogénérateurs dans ses campagnes pourrait en finir avec les centrales « sales » au charbon et toutes les autres formes classiques de production, que grâce aux merveilles que sont le vent et le soleil, cette industrie "sale" était condamnée.
Aucun autre pays n'est allé aussi loin dans le développement massif de l'énergie éolienne et solaire que les Allemands. Les Australie du Sud s'en est approché. Mais, il ne s'agit que d'un État régional de 1.6 millions d'habitants. Aucunement comparable avec la première nation démographique et économique européenne de 80 millions d'habitants. 

Maintenant - choc, horreur - une étude détaillée montre que l’ Energiewende allemande (la transition énergétique) est un échec lamentable concernant l'objectif premier : en finir avec le charbon, le gaz et l'énergie nucléaire.

Une nouvelle étude conclut  que l' Europe a toujours besoin de 100% Back-Up par l' énergie conventionnelle
No Tricks Zone
Pierre Gosselin
5 juillet 2017

Un nouveau journal allemand évalue l' énergie éolienne en Europe. Les résultats sont dévastateurs. Il conclut que l' énergie éolienne nécessite presque sauvegarde 100% et que la plus grande capacité qui est installé, plus la volatilité.

Le document figurant à l'VGB , écrit par Thomas Linnemann et Guido Vallana, constate que:
« La production totale du parc éolien de 18 pays européens s'étendant sur plusieurs milliers de kilomètres dans le nord-sud et la direction est-ouest est très volatil et présente un fort caractère intermittent. »

Autrement dit, l'alimentation à travers le réseau européen varie énormément et peut donc ne pas fonctionner correctement. Le résumé du papier se poursuit:
" Un lissage intuitivement prévisible de cette production à un montant, ce qui permet une réduction de la capacité d'énergie éolienne de secours, toutefois, elle ne se produit pas. En revanche, une production très intermittente montrant des pics importants et un minimum est observée non seulement pour un seul pays, mais aussi pour l'ensemble des 18 pays européens. L'énergie éolienne nécessite donc pratiquement 100% de back-up. Comme (également combiné) les capacités de toutes les technologies de stockage connues sont (et seront de plus en) insignifiant par rapport à la demande nécessaire, la sauvegarde doit être fournie par les centrales électriques traditionnelles, avec leurs affaires commerciales fondamentalement être dépréciés en l'absence de marchés de capacité ".

L'extrême volatilité
Le document fournit ensuite une analyse solide et des graphiques montrant pourquoi cela est le cas. Ci-dessous la figure 1 illustre la volatilité extrême de l'énergie éolienne allemande onshore et offshore au cours de l'année 2016:


La production d'énergie éolienne de l'Allemagne va de plus de 30 000 MW à presque zéro. Source: REGRT

Les parcs éoliens allemands produisent seulement une fraction de leur capacité installée nominale, atteignant rarement 20% par an avec une moyenne de 17% depuis 1990:


L'utilisation des capacités de parcs d'éoliennes allemand de 1990 à 2016. Source: BMWi


Le document conclut:
" La garantie d'une production électrique permanente des parcs éoliens allemands reste donc toujours inférieure à 1% de la capacité nominale installée, ou exprimé en d'autres termes: Chaque année, il y a au moins un quart d'heure où 99% de la capacité nominale des parcs éoliens allemands ne sont pas disponibles et où pratiquement 100% d'énergie de secours planifiable dominé " .

En outre une analyse des vents, démontre que sur la période 2010-2016 qu' "il y avait au moins 160 périodes, 5 longues journées ou plus, où la production des parcs éoliens allemands est tombée en dessous de 5 000 mégawatts et q'une période de 10-14 jours de vent faible a lieu chaque année. "
No Tricks Zone

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire