mercredi 19 juillet 2017

Êtes-vous satisfaits du service après vente de vos éoliennes?

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com
18/07/2017


suivre le lien de l'image ici...

Vous l'avez sans doute remarqué, tous les prestataires de services s'inquiètent depuis quelques temps de la "satisfaction" du consommateur.

Comme les compagnies d'assurance, les vendeurs par correspondance, les services de communication et Cie, l'exploitant de nos deux éoliennes se préoccupe de notre voisinage avec les machines qu'il a installées à deux pas de nos maisons et nous demande de remplir le questionnaire ci-dessous:

Votre satisfaction nous tient à cœur.

Dans quelles mesures les affirmations suivantes sur le fonctionnement des éoliennes industrielles proches de chez vous sont-elle exactes:


😊 tout à fait 😑à peu près 😟pas vraiment 😡 pas du tout


1. Mes remarques ont été prises en compte et traitées sans délai 😡

2. J'ai été informée de la suite de la procédure 😡

3. Mes interlocuteurs étaient prévenants 😡

4. Les personnes responsables de mes problèmes étaient joignables 😡

5. Mes interlocuteurs étaient compétents 😡

6. J'étais satisfaite de l'aide que la société propriétaire m'a apporté 😡

7. Vos dépenses pour rendre le bruit supportable à votre domicile ont été remboursées 😡

8. Les explications sur les indemnités en cas de nuisances étaient claires 😡

9. Les problèmes ont été traités sans formalités inutiles 😡

10. Je suis satisfaite de la gestion des éoliennes par leur propriétaire 😡

11. Je recommanderais les éoliennes à mes amis 😡 JAMAIS!


Afin d'améliorer constamment notre service, nous transmettons les données suivantes à notre direction générale, à nos actionnaires, à l'OFEN, aux autorités communales et cantonales compétentes.

Oups, je crois que la chaleur m'a assoupie et je me suis mise à rêvasser en lisant le questionnaire de mon assureur.

😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂


Cela dit je déteste ces enquêtes de satisfaction qui ne servent qu'à réduire les prestations au minimum acceptables par les consommateurs payeurs. Pour les exploitants des éoliennes, pas de problème ils respectent les normes que leurs lobbies surveillent de près dans les milieux politiques pour qu'elles restent à leur avantage. Tout ce qui ne convient pas à leur business est du domaine de la suggestion et de l'effet Nocebo. De plus, notre satisfaction ne jouant aucun rôle sur leurs bénéfices ils ne perdent pas de temps avec ce genre de paperasse.

Par contre, le journal 24h, à l'instar de plusieurs autres, vous demande comme ici, si vous avez "apprécié cet article". Une manière comme une autre de mettre la pression sur le journaliste. Si vous souhaitez entrer dans le débat, vous pouvez laisser un commentaire aux signes limités. Après deux commentaires on ne vous publie plus. Tu parles d'un débat d'idées! Dans le journal 20mn, on ne demande rien, parce qu'on ne dit rien. Je trouve l'information qu'il diffuse dans l'article en lien, orientée, incomplète et sans intérêt. Le communiqué de presse n'est même pas traité correctement. Espérons que les autres feront mieux...

Voici le communiqué de presse de Paysage Libre Suisse. Très clair celui-ci:

Communiqué de presse
Le Tribunal fédéral donne raison à Paysage Libre Suisse contre
Swissgrid SA
Granges, le 18 juillet 2018
"Le Tribunal fédéral a donné raison à Paysage Libre Suisse dans la procédure concernant l’accès aux informations relatives au subventionnement des projets éoliens. La Cour suprême a estimé que la liste des bénéficiaires de la rétribution à prix coûtant devait être rendue publique. Cette décision constitue une étape importante pour la protection du paysage : les associations pourront accéder à des informations précises sur les différents projets en cours d’élaboration."

En août 2012, Paysage Libre Suisse s’était adressée à Swissgrid SA pour lui demander, en vertu de la
loi fédérale sur la transparence (LTrans), copie des listes de bénéficiaires de la rétribution à prix coûtant (RPC) ainsi que de la liste d’attente. Swissgrid SA lui a répondu qu’elle n’appartenait pas à l’administration fédérale et ne disposait d’aucun pouvoir décisionnel, de sorte que la LTrans ne s’appliquait pas.
Dans son arrêt du 21 juin 2017, rendu public aujourd’hui, le Tribunal fédéral considère que les décisions portant sur l’octroi de la RPC constituent bel et bien une décision soumise à la LTrans. L’accès à ces données doit dès lors être rendu public. Le recours étant admis, la cause est renvoyée au Tribunal administratif fédéral pour nouvelle décision. L’accès à ces informations permettra aux associations actives dans la préservation du paysage en Suisse de connaître quels projets éoliens ont été acceptés sous l’angle de leur subventionnement par la RPC. À l’heure actuelle, 500 machines font déjà l’objet d’une décision positive et sont en attente de construction. 360 autres figurent sur la liste d’attente. Ces quelque 900 machines pourraient être construites dans les prochaines années aux frais du contribuable suisse, qui devra alors débourser plusieurs centaines de millions de francs chaque année. S’y ajouteront encore environ 100 machines pour atteindre la production de 4.3 TWh/a voulue par la Confédération. Avec une subvention de 21.5 centimes le kWh éolien la promesse que les coûts annuels par ménage se monteront à 40 CHF maximum est impossible à tenir.
Paysage Libre Suisse attend que l’accès à ces informations, que le lobby éolien s’évertue à vouloir
cacher en toute illégalité depuis des années, soit effectif le plus rapidement possible, afin de permettre
aux associations actives dans la préservation du patrimoine paysager d’effectuer leur travail dans les
meilleures conditions.
Contact:
Michel Fior, secrétaire général, 079 898 11 55, michel.fior@paysage-libre.ch
php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire