jeudi 27 juillet 2017

Oubliez Paris : 1600 nouvelles centrales au charbon sont prévus ou en construction dans 62 pays.

https://www.elitetrader.com
03/07/2017

Version originale (langue anglaise) : https://www.elitetrader.com/et/threads/forget-paris-1600-new-coal-power-plants-built-around-the-world.310898/print




Lorsque la Chine arrête le plan pour la construction de plus de 100 nouvelles centrales au charbon pour cette année et que dans le même tant, le président Trump promet de « ramener le charbon » en Amérique, le contraste est saisissant entre ces dispositions et le discours officiel de Pékin qui en a fait un chef de file dans la lutte contre le changement climatique.

En effet, les nouveaux objectifs des premiers développeurs de centrales au charbon au monde peint une image très différente: les entreprises d'énergie de la Chine représenteront près de la moitié de la nouvelle génération d'usine à charbon inaugurées dans les décennies à venir.

Ces sociétés chinoises construisent ou envisagent de construire plus de 700 nouvelles centrales au charbon à la maison et dans le monde, même dans certains pays qui ont peu ou pas du tout la "culture" du charbon selon les décomptes établis par Urgewald, un groupe environnemental basé à Berlin. La plupart des projets sont situés en Chine, mais par capacité, c'est environ un cinquième de ces nouvelles centrales à charbon qui verraient le jour dans autres pays.

Dans l' ensemble, 1600 centrales au charbon sont prévues ou en construction dans 62 pays , selon le décompte de Urgewald, qui utilise les données du portail  Tracker mondial du charbon usine. Les nouvelles usines augmenteraient la capacité électrique mondiales alimentée au charbon  de 43%.

Avec cette nouvelle "flotte" de centrales au charbon, il serait pratiquement impossible d'atteindre les objectifs fixés par l'accord sur le climat de Paris, qui vise à maintenir l'augmentation des températures mondiales au dessous des 3,6 degrés Fahrenheit.

Les combustibles fossiles tels que le charbon produisant l'électricité sont les plus grands contributeurs globalement à la hausse des émissions de carbone et sont à l'origine des hausses de température de la Terre. C'est ce qui ressort d'un consensus scientifique.

« Aujourd'hui encore, de nouveaux pays sont amenés dans le cycle de la dépendance au charbon », a déclaré Heffa Schücking, le directeur de Urgewald.

Les États-Unis pourrait être aussi de retour dans le jeu. Jeudi, M. Trump a dit qu'il voulait lever les restrictions, datant de l'époque Obama, concernant le financement américain pour des projets de charbon étranger dans cadre d'une politique énergétique axée sur les exportations.

  "Nous avons près de 100 ans de réserve de gaz naturel et plus de 250 ans de propre et beau charbon ", a t-il dit. "Nous serons dominants. Nous allons exporter cette énergie américaine partout dans le monde, partout dans le monde " .
php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire