dimanche 16 juillet 2017

Les politiques climatiques ont contribué à mettre 54 millions d'Européens dans la « pauvreté énergétique »

 http://business.financialpost.com
 Mark Milke*
12 juillet 2017

Version originale (langue anglaise) :  http://business.financialpost.com/opinion/climate-policies-helped-put-54-million-europeans-into-energy-poverty-canadians-are-next/wcm/36b177aa-55e2-4d78-b71c-f6a5bb51c144

Selon l'UE, 54 millions de personnes déjà ne peuvent pas payer leurs factures d'énergie. Les Canadiens prennent le même chemin.


La centrale de Nanticoke, en Ontario , sur la rive du lac Érié, a été construit en 1973 et à un moment donné est la plus grande centrale de production d'électricité au charbon en Amérique du Nord. La station, exploitée par Ontario Power Generation a cessé d' utiliser le charbon comme combustible en 2013, et la station a été fermée plus tard. Des plans sont en cours pour mettre en place une ferme solaire de 40 mégawatts sur le site. Brian Thompson / Brantford Expositor / Postmedia Network

L'Europe est devenue un continent où les familles sont souvent appelés à payer des montants exorbitants pour les besoins de base, y compris l'énergie. Cela a conduit à ce qu'on appelle la « pauvreté énergétique ». Beaucoup ne sont pas en mesure de payer les factures d'électricité des ménages, surtout en hiver, mais aussi pendant les vagues de chaleur d'été.
Le nombre d'Européens touchés par ce problème est élevé. Selon l'Union européenne dans son rapport 2015 sur les coûts croissants de l'énergie 11% de la population de ses Etats membres - qui est de 54 millions de personnes - déjà ne peuvent pas payer leurs factures d'énergie.

La pauvreté énergétique de la Roumanie, par exemple, le taux se situe entre 40 et 50 % de la population. D'autres pays comme l'Espagne, le Portugal, l' Estonie, la Belgique, Malte, la Slovaquie, l'Italie, l'Irlande et Royaume -Uni compris, voient ce taux de pauvreté représenter entre 20 et 30% de leur population.

De tels taux dus à la pauvreté énergétique ont conduit à ce que les références de l'UE les nomment comme « taux de mortalité excessive » dans certains de ces mêmes pays, surtout pendant l'hiver lorsque certains consommateurs ne peuvent pas se permettre de bien chauffer leurs maisons. Dix-sept des 26 Etats membres de l'UE trouvent le problème si répandu qu'ils ont même défini dans la loi le concept de "pauvreté énergétique."

La pauvreté énergétique
Pour l'UE,  la pauvreté énergétique se définit par trois facteurs:
  1. L'effet des récessions sur les revenus (il fait référence à la récession 2008/09 bien que certains Etats de l'UE ont été dans une récession « funk » long passé cette année-là),
  2. Des maisons énergivores,
  3. La hausse des prix de l'énergie.
Parmi les trois, l'efficacité énergétique est la moins susceptible d'évoluer positivement: les maisons européennes, les appartements et les maisons en rangées, sont déjà très économes en énergie vis-à-vis des logements d'Amérique du Nord.

En ce qui concerne les récessions et les revenus, la hausse des prix de l'énergie empêchent les économies européennes de réaliser une croissance économique plus soutenue, étant donné que l'énergie coûteuse limite l'argent disponible pour l'investissement des entreprises. Cela ralentit la croissance économique globale, ce qui exacerbe les économies léthargiques existantes et des revenus plus faibles.

Bizarrement, dans son étude 2015, l'UE a ignoré un facteur majeur dans la pauvreté énergétique: son propre rôle à tuer sa volonté affichée dans ses tentatives pour atteindre les objectifs ambitieux de réduction de dioxyde de carbone dans le Protocole de Kyoto 1992. Depuis cette date, l'UE et ses Etats membres ont mis en place des politiques allant dans ce sens.

Un bon exemple de la façon dont une politique gouvernementale a conduit à la création de la pauvreté énergétique ainsi que toutes les tentatives politiques suivantes :  regardons du côté du Royaume-Uni.

Au Royaume-Uni, la pauvreté énergétique est définie comme telle pour un ménage:  lorsque" 10 % de ses revenus sont consacrés à chauffer la maison afin d'y maintenir une température acceptable. Un quart des ménages britanniques correspond à cette définition. 

Pousser le charbon
Qui est à blâmer? En Grande-Bretagne, les gouvernements successifs ont favorisé des sources d'énergie moins coûteuses telles que le charbon. Le pays a été le premier à s'engager pour éliminer progressivement le charbon de sa production électrique. En outre, à partir de 2015, le secrétaire d'État à l'énergie et au changement climatique, Amber Rudd, a clairement indiqué que son gouvernement poursuivrait cet effort avec pour objectif, la fin définitive de l'exploitation du charbon dans toute production d'électricité d'ici 2025.

Problème: En 2015, l'électricité produite par le charbon au Royaume-Uni représentait encore 20 % . En outre, le plan 2025 n'est pas réaliste sans coûts importants. L'Institution of Mechanical Engineers a estimé que le pays manque de temps, de ressources et d'experts compétents pour construire avant 2025, les usines de gaz naturel et les centrales nucléaires nécessaires pour assurer la transition. En tout état de cause, ces remplacements espérés et les autres moyens mi en œuvre, comme le vent et l'énergie solaire, sont plus chers. Dans ces conditions, il est à craindre à l'avenir une augmentation de la part d'électricité importée du continent qui renchérirait les coûts qui entraîneraient encore plus de pauvreté énergétique. A moins, que le gouvernement ne revienne sur sa politique énergétique.

Le Canada a ses propres exemples de transition écologique remplaçant les sources d'énergie bon marché au profit d' énergies renouvelables coûteuses . Le résultat : le prix de l'énergie a flambé - l'Ontario, où les prix de l'énergie ont doublé au cours de la dernière décennie, étant l'exemple le plus notable. Si les gouvernements canadiens adoptent des politiques de style européen, les Canadiens peuvent s'attendre aussi à une augmentation de la pauvreté énergétique.

* Mark Milke est un auteur, analyste des politiques et écrivain pour les Canadiens de l'énergie abordable.
php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire