lundi 24 juillet 2017

Eolien : La FED en visite au Ministère de l'environnement

Commentaire : à la lecture de ce compte-rendu, il apparaît clairement que le représentant *du ministère pour définir la position de l’État, reprend comme un "bon petit soldat", les éléments de langage (les mensonges) bien connus du lobby éolien :
  • Le nucléaire est hors de prix alors que les ENRi voient leur prix chuter,
  • Le foisonnement permet de minorer les effets liés à l'intermittence,
  •  C’est une certitude, le mix éolien – photovoltaïque est la solution. Ce sont des filières qui fonctionnent bien,,
  • L’éolien terrestre, c’est bien, c’est local, c’est concerté.
Et puis vient le temps, de la croyance et de la méthode Coué, comme son maître, M.Hulot :
  • Le stockage suivra. Quand on aura atteint 25% d’ ENRi, on aura développé des méthodes de stockage (voir le développement actuel en Australie avec Tesla et le français Neoen),
Et pour finir, cet expert gouvernemental avoue son ignorance (c'est la seule qu'il confiera) concernant l’arrêté du 26 août 2011 "qui autorise un seuil de bruit nocturne de 35 dB supérieur au seuil du code de la santé publique de 30 dB".

Voilà pour l'essentiel.

* Xavier Ploquin est conseiller en charge de l’énergie, de l’industrie et de l’innovation. Diplômé des Mines et de Polytechnique, il était jusque-là au Trésor, en charge des politiques publiques de financement de l’innovation. Il a notamment travaillé un an, entre 2011 et 2012, pour une filiale américaine de Total, Total Gas & Power New Énergies USA, en tant que market analyst.

Ce type de réunion "solennelle", verrouillée, voir :  [...] ne me demandez pas de moratoire (cela tombe bien les délégués n'étaient pas venus pour cela), inutile et "humiliante" conforte l'association Les vues imprenables dans sa position : à l'heure actuelle, nous n'avons aucun intérêt à en solliciter la tenue et encore moins à y participer. Surtout et d'autant plus, quand vous précisez : [...] Notre approche était, en priorité, de faire parler monsieur PLOQUIN et de bien comprendre la position du ministère sur ces sujets.😲 Ils ont du bien rire après coup au ministère...


Avant d'envisager tout dialogue, notre combat pour la vie doit être RESPECTE par l’État, le monde politique et ses représentants zélés. Pour cela, il nous faut établir un RAPPORT de FORCE. Or, le respect se gagne sur le "terrain" comme font celles et ceux de NNDL, de Bure, du Pont du Rec (Bouriège), etc.

Le reste : de la perte de temps et d'énergie et... une capitulation en rase campagne.
 

SAUVONS L'HUMAIN, ZÉRO ÉOLIENNE, PAS DE NÉGOCIATION et BASTA!
php

Lire

Le 17 juillet dernier, une rencontre avec la FED à eu lieu au Ministère de l'environnement avec le conseiller énergie de Nicolas HULOT, monsieur Xavier PLOQUIN. Michel de Brossia (président du Collectif ACBFC, Bourgogne-Franche-Comté), présent, nous en transmets un compte-rendu plutôt inquiétant. Nous sommes bien en route pour produire 40 % d'énergie électrique sous forme de renouvelables d'ici 2030. C'est un cauchemar non réaliste mais l'administration dans son ensemble y travaille avec acharnement. Il va falloir nous faire entendre plus vigoureusement avec l'aide d'une opposition qui se développera tout naturellement face à une énergie éolienne plus chère, plus sale et moins fiable selon les termes d'Axel de Tarlé, le journaliste économique d'Europe 1.

Notre approche était, en priorité, de faire parler monsieur PLOQUIN et de bien comprendre la position du ministère sur ces sujets. Dans un deuxième temps nous avons fait part de nos revendications.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire