mardi 19 janvier 2016

La numérisation pourrait supprimer 5 millions d'emplois dans le monde

Laure De Charette 
EcoDigest 
19-01-2016


D'ici dix ans, 42 à 47 % des emplois seront effectués par des robots.


D'ici 2020, 5 millions d'emplois disparaîtront dans les principales économies mondiales à cause de la numérisation de l'économie. C’est du moins la conclusion, alarmante, d’un rapport publié par le World Economic Forum, à la veille du forum de Davos.
De larges perturbations à prévoir
Si les grandes puissances ne veulent pas se retrouver face à un chômage en hausse constante et à des inégalités accrues (sachant qu’on vient d’apprendre que les 62 personnes les plus riches de la planète possèdent désormais autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale), elles devront se retrousser les manches.

Sans quoi la quatrième révolution industrielle, caractérisée notamment par la numérisation, l’intelligence artificielle, le big data et l'impression 3D, risque fort de laisser des millions de travailleurs sur le carreau.

Cette nouvelle révolution industrielle «entraînera de larges perturbations non seulement sur le modèle des affaires, mais aussi sur le marché du travail pendant les cinq prochaines années» indique le rapport.

Si d’un côté 2,1 millions d’emplois pourraient être créés dans les domaines de l’informatique, les mathématiques et l’ingénierie dans les cinq ans à venir, 7,1 millions pourraient être détruits par l’automatisation ou la désintermédiation.


La menace des robots


Sans oublier la robotisation. On estime que d’ici dix ans, 42 à 47 % des emplois ne seront plus effectués par des humains mais par des robots. Leur avantage ? Ils travaillent en continu, sans jamais prendre de pause ni se plaindre, sans jamais se mettre en arrêt maladie ni en grève, y compris le dimanche. Intéressant pour un employeur ! Employés de banque, notaires, comptables, employés des ressources humaines ou des services de gestion, vous avez du souci à vous faire.

Certains s’inquiètent déjà de cette dérive. Bill Gates, première fortune mondiale et fondateur de Microsoft, ne cesse de répéter que «dans 20 ans, la demande de main-d'oeuvre pour beaucoup de compétences sera substantiellement plus faible». Conséquence: Beaucoup d'emplois vont disparaître et seront remplacés par l'automatisation logicielle. Parmi les emplois menacés de disparition: Les chauffeurs, les serveurs ou les infirmières.

Selon une étude diffusée lundi 18 janvier par l’indien Infosys, société prestataire de services informatiques, et reprise par Le Monde, 4 jeunes actifs sur 10 dans le monde imaginent que leur emploi pourra être remplacé par un robot d’ici dix ans.



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire