dimanche 10 janvier 2016

Pétition: Retrait des installations des @CompteurLinky

Gisèle Bonnot


À l'attention: De la ministre Madame Royal, Monsieur Hollande Président de la République, Monsieur Valls et Madame Touraine


Nous, signataires de cette pétition, sommes conscients des risques des compteurs dits «intelligents », et nous devons être informés de ces mises en danger qui violent nos droits les plus fondamentaux.



Déclaration Universelle des Droits de l'Homme :

Article 3: «Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne».

Article 12 : «Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes».


Non seulement ces compteurs auront un coût sur la consommation d'énergie, mais ils représentent un danger pour la santé.


Au Canada, où beaucoup sont déjà installés, ils sont reconnus responsables de maladies telles que le cancer, et maladies cardio-vasculaires, entre autres.


À l'heure où l'on constate les méfaits des ondes sur la santé, (reconnus par la loi Abeille et l'OMS), où des films (dont celui de Jean Yves Billien) et des reportages dénoncent ces méfaits, où des parents et professeurs notent les perturbations engendrées par les ondes, les relais installés près des écoles, où l'on nous incite à devenir consomm'acteurs et responsables, voilà qu' ERDF propose ces nouveaux compteurs, dits intelligents, qui vont émettre des ondes 24h sur 24, avec les risques que cela implique !


Le compteur Linky injecte des radiofréquences CPL (courant porteur en ligne) dans tous les câbles et appareils électriques. Le CPL, ce sont des radiofréquences (entre 63 et 95 mégahertz pour le Linky en CPL g3) qui sont injectées dans les circuits, câbles et appareils électriques de toute une maison, ou de tout un immeuble. Or, ces équipements ne sont pas prévus pour cela et ne sont pas blindés.


Il menace aussi les 800.000 personnes qui luttent actuellement contre un cancer. En effet, depuis le 31 mai 2011, les radiofréquences sont officiellement reconnues «potentiellement cancérigènes» (catégorie 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de l’OMS. Les radiofréquences se retrouvent donc dans l’air environnant, mesurables jusqu’à 2,50 mètres de tous les câbles encastrés dans les murs, les fils électriques apparents et les appareils eux-mêmes, y compris les lampes de chevet. Y'aura-t-il encore des zones blanches pour les personnes EHS ?


Un autre scandale sanitaire et environnemental en vue ? Après celui de l'amiante, du sang contaminé, des vaccins dont celui de l'Hépatite B, du médiator, etc., nous avons encore les risques nucléaires (malgré Tchernobyl, Fukushima), les dangers des pesticides, des additifs alimentaires, etc. Cela fait déjà beaucoup.


Les compagnies d'assurance mondiales se sont toutes désengagées vis-à-vis des risques liés à l'exposition aux champs électromagnétiques. Aucun citoyen n'est donc couvert par son assurance responsabilité civile pour la détérioration d'appareils exposés à ces champs électromagnétiques. De plus, les compteurs Linky transmettent nos données personnelles, susceptibles d'être utilisées à des fins spéculatives. Ceci est une atteinte à nos vies privées, sans compter les risques de piratages (fortement d'actualité).


Au nom du principe de précaution, l'Allemagne et la Belgique les ont refusés. Et en France, le pays des droits de l'homme et du citoyen, que fait-on ?


Voici des témoignages très explicites sur les pannes et incendies provoqués par le nouveau compteur Linky :


http://www.santepublique-editions.fr/objects/Linky-et-les-pannes-linky-et-les-incendies-diaporama-18-12-2015.pps


http://www.santepublique-editions.fr/objects/Linky-et-les-pannes-linky-et-les-incendies-diaporama-18-12-2015-vitesse-choisie.pps


http://www.santepublique-editions.fr/objects/Linky-et-les-pannes-linky-et-les-incendies-diaporama-18-12-2015.pdf



Sur le site http://www.santepublique-editions.fr/ vous trouverez des informations, des modèles de lettres. Allez également dans la rubrique Actualité "Quelles réponses sur le Linky ?". Il est important de prendre ses précautions en envoyant la lettre recommandée au Chef d’État ainsi qu'à votre Maire, puis d'envoyer à ERDF, la copie de vos lettres pour lui signifier votre refus catégorique du Linky, afin qu'en cas de panne, d'incendie, de déclenchement ou aggravation de cancer ou d'électrosensibilité, vous puissiez vous défendre.


Vous pouvez également contacter les associations, telles que http://www.robindestoits.org.


Sachez qu'ERDF n'est pas propriétaire de votre compteur, c'est votre commune qui est propriétaire des réseaux électriques, compteurs compris.


Les maires doivent donc être bien informés des risques, et ils pourront, s'ils souhaitent agir en conscience, et toujours au nom de ce fameux principe de précaution, faire obstacle au déploiement des compteurs Linky, comme le font déjà certaines communes. Trois communes ont déjà fait ce choix par un vote en Conseil Municipal : Saint-Macaire et Le Barp en Gironde ont rejeté le Linky et le Gazpar, Varennes-sur-Seine en Seine-et-Marne a refusé le Linky. Donc alertons et informons nos maires et autres élus.


Que tous ceux qui se sentent concernés, alertent leur entourage, leur Maire, manifestent leur refus du Linky à nos élus qui se disent, eux-aussi, concernés par l'écologie, la sauvegarde de la faune, de la flore, via la COP21 notamment et engagés pour sauvegarder notre belle planète, et ses habitants et préserver les générations futures.


Signez cette pétition et/ou d'autres allant dans ce même esprit.


Un grand merci au site Santé Publique, qui a pris le temps de répondre à mes questions et de me conseiller.


Les modèles de lettre sont en ligne sur les différentes pages du site :


Lettre au maire (deux versions au choix en fonction des relations que vous avez avec lui) :

http://www.santepublique-editions.fr/agir-avec-vos-voisins-contre-l-implantation-des-compteurs-linky-dans-votre-immeuble-c.html#linkymaire


Lettre au chef de l’État (deux versions au choix: Linky + nucléaire ou Linky seul) :

http://www.santepublique-editions.fr/lettre-a-envoyer-a-francois-hollande-pour-garantir-la-france-contre-l-accident-nucleaire.html


Lettre à adresser à vos voisins :

http://www.santepublique-editions.fr/agir-avec-vos-voisins-contre-l-implantation-des-compteurs-linky-dans-votre-immeuble-c.html#textevoisins


Il y a également des affiches, tracts, pétitions sur cette page :


http://www.santepublique-editions.fr/agir-avec-vos-voisins-contre-l-implantation-des-compteurs-linky-dans-votre-immeuble.html


Sachons aussi que la loi de transition énergétique n’instaure aucune sanction en cas de refus du Linky, donc tout le monde peut le refuser : locataires, propriétaires, commerçants, artisans et petites entreprises, communes, syndicats départementaux d’électricité et régies autonomes.


Début décembre 2015, la presse unanime participait au grand lancement du Linky. Mais depuis, au beau milieu de la COP 21, les marchés ont exclu du CAC 40 le «fleuron» français de l'énergie, sanctionnant ainsi la stratégie surréaliste du groupe EDF.


Alors il est grand temps que vous tous, nos dirigeants et décideurs, entendiez enfin ce que disent et souhaitent les habitants de cette planète, qui la partagent avec vous chers politiciens et humains engagés pour le bien de tous les pays, et de celui dans lequel vous avez été élus. Il est temps d'écouter la sagesse du peuple et que chacun reste libre de ses choix.


Pour ma part, je refuse ce compteur. Je signe et persiste.


http://www.mesopinions.com/petition/sante/retrait-installations-compteurlinky/17539






php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire