mercredi 20 janvier 2016

Voeux : Le maire remet en cause le rapport des éoliennes

http://www.ouest-france.fr/
Margueray - 

Modifié le 20/01/2016
Publié le 18/01/2016


Commentaire: Que cela est «touchant» ce cri de «détresse» d'un maire «cocu». À contrario, lui, il a le «mérite» de le reconnaître et de le  crier haut et fort. Avec l'entrée en vigueur de la loi NOTre (1 janvier 2017), sa commune risque fort de ne plus rien encaisser à l'horizon 2020 ( voir avant)... 

Petit rappel: La «colonisation» éolienne des territoires a pour but précis: Participer à la diminution de la présence de gaz à effet de serre dans l'atmosphère pour combattre le réchauffement climatique (http://www.manicore.com/documentation/serre/gaz.html  Or, l'unique motivation avancée par une gigantesque majorité d'élus pour favoriser l'implantation d'aérogénérateurs sur leur territoire sont les retombées financières??

Ce qui est très intéressant, outre mesure, c'est la reconnaissance par cet édile «des contraintes supportées par la population de la commune»: Bruit et réception Tv. Donc, les riverains, victimes  de symptômes, ne sont pas que des «affabulateurs»? À ces 2 contraintes, il faut toujours y adjoindre une production d'infrasons, également nuisibles pour la santé humaine et animale.

Ces infrasons sont à l'origine des perturbations de la réception Tv (+ téléphone) qui se règlent favorablement à coup de démodulateur et de parabole. Mais, les infrasons persistent et...signent. Aussi, quand est-il pour la santé des humains et des animaux? 

Encore une fois, voilà un maire et son conseil municipal (vote à l'unanimité) qui ont voulu jouer avec «le monde du business».  Avaient-ils pour cela les compétences techniques, juridiques et commerciales? La réponse est à lire.

Bonne lecture

php




Le maire, Pierre Manson, a dit vouloir remettre en cause la répartition du produit des éoliennes à l'occasion de ses vœux, samedi midi.


Au nom des contraintes supportées par la population de la commune, Pierre Manson veut récupérer une plus grande partie des sommes allouées au titre de l'installation des éoliennes.


Le dossier éolien, voté « à l'unanimité » des élus, en 2005, est encore d'actualité à Margueray. Ce que rappelait, avec opiniâtreté, Pierre Manson, samedi midi à l'occasion de ses voeux. Soulignant que les 145 400 € d'Imposition forfaitaire des entreprises de réseau (Ifer), produits chaque année par les dix éoliennes de Margueray (7) et Montbray (3), ne rapportaient que 20 356 € à sa commune, du fait d'une répartition modifiée pendant la construction de ces éoliennes (50 % à Villedieu intercom et 30 % au Département).

Le maire de Margueray s'insurgeait: « Ces 20 % ne peuvent nous satisfaire car, si le projet a bien été validé en respectant une certaine réglementation, il avait aussi été validé moyennant des recettes bien supérieures. Nous plaiderons, comme cela a pu se faire ailleurs, car les contraintes, c'est nous qui les avons ».

Des contraintes qui concernent le bruit et la réception de la TNT. De nouvelles analyses acoustiques ont été réalisées. Dont le maire déplorait « de ne pas connaître les résultats »,disant comprendre « l'impatience des plaignants ». Quant aux problèmes de télévision, ils se règlent « favorablement » assurait-il.


Héritage et projets
« Nous avions plusieurs dossiers contentieux en héritage. Notamment pour la voirie et des loyers impayés, datant de quelques années. Après de multiples démarches, 35 000 € ont pu être récupérés, avec insistance et acharnement », rapportait, avec une réelle satisfaction, Pierre Manson, dès le début de ses vœux à une trentaine de ses habitants.

La commune est sillonnée par 26 km de voies de tous ordres. Dont 12 060 m de routes communales. Quatre kilomètres ont été restaurés. Il demeure beaucoup à faire. Les endroits prioritaires vont être déterminés.

L'an passé, le conseil municipal avait décidé de prendre à sa charge le raccordement de toutes les maisons à la fibre optique. Les règles édictées par Manche numérique semblent avoir changé « Nous demanderons plus d'explications et vous informerons », a promis le maire.

« Refaire à neuf la toiture vétuste de l'église », est encore envisagé, à terme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire