mardi 15 mars 2016

François Rebsamen, le maire de Dijon, dénonce les « gougnafiers » de Besançon

Publié par Jérémy Chevreuil 
le 11/03/2016 

Commentaire:2 élus pour une place: Qu 'il est difficile quand l'on a été «roi» de devenir roitelet... Et pendant ce temps, la nouvelle région galope, chevauchant des dizaines de projets éoliens, vers le massacre de l'Environnement et la mise en péril de la Santé publique de nombreux futurs riverains.

php



François Rebsamen (©f3bfc)

Voilà une sortie qui risque bien de diviser encore un peu plus Dijon et Besançon, alors même que les deux villes n’en finissent pas de se disputer depuis la fusion des régions. D’après nos confrères du Bien Public, François Rebsamen, ancien ministre et maire de Dijon, a dénoncé « les comportements de gougnafiers » à Besançon, où beaucoup s’émeuvent de la perte de plusieurs structures (dont le tribunal de commerce spécialisé) vers Dijon, désignée capitale de la grande région Bourgogne Franche-Comté au détriment de la capitale comtoise.



Jean-Louis Fousseret (©f3fc)


Alors qu’un projet de pôle métropolitain Rhin-Rhône pourrait unir prochainement les deux villes (avec Montbéliard et Chalon-sur-Saône notamment), François Rebsamen assure qu’il était « même prêt à ce que ce soit un Bisontin (en l’occurrence Jean-Louis Fousseret, le maire PS de Besançon NDLR) qui prenne la tête de cette structure. Je parle à l’imparfait car il va quand même falloir que cela se calme un peu du côté de Besançon » (lire ici).

D’après le Larousse, un « gougnafier » est un « bon à rien », un « goujat ». On ne peut être plus clair…

À Besançon, les élus communistes (qui font partie de la majorité municipale) viennent de demander un audit sur la répartition des directions et des services entre les deux villes (voir ici).


Guerre de pétitions

Une pétition a été lancée par un chef d’entreprise, Benoît Vuillemin, pour « que Dijon ne déshabille pas totalement Besancon, que soit respecté un juste équilibre de compétences et surtout que les engagements politiques soient tenus ».

Notons qu’une autre pétition, lancée par le magazine culturel Sparse (diffusé en Bourgogne Franche-Comté et installé à Dijon), demande « que les Bisontins arrêtent de se plaindre ».

Voir les réactions de François Rebsamen et de Jean-Louis Fousseret

http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/politiquefranchecomte/2016/03/11/francois-rebsamen-le-maire-de-dijon-denonce-les-gougnafiers-de-besancon.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire