dimanche 6 mars 2016

Tribune de Claude Cambus: «Combattre l'éolien industriel est un devoir citoyen... une désobéissance civique!»

http://www.ariegenews.com/
04 mars 2016
Par email, Claude Cambus, Ancien conseiller économique et social (CESE France et CES européen)

J'ai commencé à aborder cette question dans ces colonnes en novembre 2006!

L'éolien industriel est une imposture et une escroquerie qui masque l'inefficacité de cette énergie renouvelable derrière la surfacturation de l'électricité aux clients d'EDF pour «engraisser» des investisseurs qui n'y voient qu'un produit financier. Avec la complicité active des verts, de l'Europe et de notre gouvernement.

Alors comme il y a assez de ce scandale, je reviens sur le sujet avec l'assistance d'un expert qui ne peut être suspecté d'appartenir à un lobby anti éolien. Ancien membre de Greenpeace, Bjorn Lomborg a acquis une célébrité mondiale en publiant, en 2001, « L'Écologiste sceptique ». Ce statisticien danois, professeur à la Copenhagen Business School, prend acte de l'échec du protocole de Kyoto et appelle le monde à investir dans les énergies «vertes». Et l'éolien, au Danemark, il connaît bien ! Que nous écrit-il ?

« L'approche de Kyoto n'a jamais fonctionné. D'abord parce qu'elle coûte très cher. Les carburants fossiles fournissant l'énergie nécessaire pour produire quasiment tout ce que nous aimons dans la civilisation moderne, émettre moins de CO2 coûte beaucoup d'argent. Non seulement Kyoto coûte environ 140 milliards d'euros par an mais il n'a servi quasiment à rien.

Si chaque pays l'avait appliqué, la température mondiale aurait baissé de seulement 0,004°C à la fin du siècle. Kyoto devait ramener la hausse du CO2 de 45,9 % à 36,6 %. Au bout de vingt ans la hausse est de 45,4 %, la réduction est proche de zéro. Nous avons gaspillé deux décennies et des milliards d'euros pour rien.

La France, par exemple, est fière d'annoncer que ses rejets de CO2 ont baissé de 7,5 % entre 1990 et 2010. Mais ce chiffre est mesuré à partir de la production effectuée à l'intérieur de ses frontières. Si on compte le CO2 correspondant aux importations et que l'on déduit celui correspondant aux exportations, les émissions françaises ont, en réalité, augmenté de 6 % sur la même période. Et cela est vrai pour la plupart des pays développés.

L'échec de Kyoto aurait dû inciter à privilégier une nouvelle approche plus intelligente. Au lieu de cela, les politiques climatiques française et européenne ont consisté et consistent toujours à vouloir faire plus de Kyoto. ( note de l'auteur : Nous sommes au bord du gouffre ; faisons un grand pas en avant !)

Le seul moyen de réduire les rejets de gaz à effet de serre à long terme consiste à rendre l'énergie «verte» beaucoup moins chère qu'elle ne l'est actuellement. Pour cela, il faudrait investir massivement dans la R & D au cours des 20 à 40 prochaines années. Lors d'une réunion du consensus de Copenhague sur le climat, un panel d'économistes, incluant trois Prix Nobel, a suggéré de multiplier ces investissements dans la recherche par dix pour atteindre 100 milliards de dollars par an à l'échelle globale
 ».

À l'appui de cette thèse Bjon Lomborg ajoute : « Nous n'avons pas obtenu de meilleurs ordinateurs en subventionnant les tubes à vide. Ou en donnant aux Occidentaux des primes pour qu'ils s'équipent d'un ordinateur chez eux. Nous n'avons pas non plus taxé les machines à écrire. Les percées technologiques ont été obtenues grâce à une forte hausse de la R & D, qui a permis à des compagnies comme IBM et Apple de fabriquer des ordinateurs que les consommateurs ont finalement eu l'envie et les moyens d'acheter».

Voilà ce qu'écrit M. Lomborg. Alors, si vous ne voulez pas voir détruire votre environnement naturel, le patrimoine de notre beau département ou tout simplement la valeur de votre patrimoine personnel: Ne vous laissez pas culpabiliser, n'écoutez plus ceux qui vous disent que pour l'avenir de vos enfants il faut accepter ces moulins à vent, ces pompes à fric et épouvantails à touristes...

Constituez vous en associations locales, regroupez vous en fédération départementale de l'Ariège, c'est le moment d'aller à la démocratie participative ! A titre personnel, faites expertiser la valeur de votre maison avant qu'il ne soit trop tard. INDIGNEZ VOUS ; C'EST LE SUJET ET C'EST LE MOMENT ! Dites non à cette escroquerie en bandes organisées !

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire