jeudi 31 mars 2016

Les mensonges de Linky: Les économies d’énergie de l’abonné

http://www.lagedefaire-lejournal.fr/
Nicolas Bérard
30 mars 2016

Ce n’est pas forcément facile de faire accepter à la population une dépense de 5 milliards d’euros visant à remplacer 35 millions de compteurs en parfait état de marche. Mais ErDF a mis au point une liste d’arguments pour que non seulement vous acceptiez sans broncher votre Linky, mais, encore mieux, que vous l’aimiez ! Comment ? En vous expliquant que ce compteur va vous faire faire des économies ! 

Comment ? Grâce à lui, vous consommerez moins d’électricité ! Comment ? C’est là que ça se complique… Car le problème des arguments énoncés par ErDF, c’est que sous leur fine couche de verni, il ne reste pas grand chose: « Linky plus une implication sur les écogestes, c’est, comme le dit le CNRS, une possibilité de réaliser 23 % – on va dire entre 15 et 25 % – d’économie d’énergie », explique Bernard Lassus, responsable du programme Linky chez ErDF. L’association du Linky avec des écogestes est adroite, car, en réalité, les écogestes seraient tout aussi efficaces sans le Linky.

En bon compteur, même qualifié d’« intelligent » par ses concepteurs, il reste assez bête et méchant: Il compte « En fait, Linky est un facilitateur », nuance finalement Bernard Lassus. Ce compteur doit en effet vous permettre de suivre « heure par heure » votre consommation électrique. Mais pour cela, vous devrez vous brancher à internet et aller recueillir les informations sur votre compte: Vous pourrez ainsi savoir que vous avez consommé 1,7 kWh le 22 février entre 17 et 18 heures, ce qui vous fera une belle jambe.

Les associations expliquaient donc que, pour qu’il soit utile au consommateur, le Linky devait être accompagné d’un petit boîtier affichant en temps réel la puissance consommée et sa traduction en euros dépensés. En septembre 2014, François Brottes est encore député et préside une commission chargée d’examiner son projet de loi sur la transition énergétique – qui comporte un chapitre sur la généralisation du Linky. Interpellé par les associations de consommateurs sur le problème de l’accessibilité des données, il abonde dans leur sens, parlant d’un « côté agaçant » de ces compteurs: « Ils servent surtout les intérêts du gestionnaire des réseaux et assez peu ceux des consommateurs. (…) Le compteur devrait afficher la consommation non pas en kilowattheure mais en euros, une information plus parlante pour le consommateur. On nous rétorque qu’une telle exigence impliquerait de revoir les appels d’offre. C’est un prétexte ». Brottes n’est pas resté fâché longtemps avec EDF, maison mère d’ErDF: Un an plus tard, alors que le compteur allait être généralisé sans les informations qu’il réclamait tant, il a été nommé président du directoire de RTE, autre filiale du groupe.

> Note: À ce jour, 49 communes ont refusé l’installation du compteur Linky. Pour connaître leurs démarches : linky-et-les-contreurs-intelligents

Pour obtenir des courriers types : http://refus.linky.gazpar.free.fr


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire