lundi 9 avril 2018

Ne bronchez pas, tout va bien se passer

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com
07/04/2018


source de l'image ici

Pendant que tout se complique sur la planète terre, les opportunistes, les dictateurs, les amateurs de pouvoir, les voraces, les cons et les malins, les magnats et les ratés, les petits libéraux bon-chic bon genre, foncent sur le gâteau et s'arrachent les meilleures parts, parfois avec des ambitions, parfois avec la seule volonté de nuire.
Si le terrorisme et l'immigration, le chômage, le pouvoir d'achat ou l'écologie semblent être les fers de lance de leurs propagandes, ils ne sont en fait que la munition qu'ils utilisent pour maintenir les citoyens loin de leurs petites cuisines personnelles. Jusque dans les plus petites communes on constate aujourd'hui la main-mise de ces chacals sur les régions et leurs potentiels. Les autorités de la Praz, après celle de Saint-Brais, ont démontré leur soumission aux promoteurs de l'éolien industriel. On retrouve ici les trophées de ces chasseurs de terres qui capturent d'abord les maires avant de partir à la conquête des villageois, c'est plus facile quand les autorités font le boulot pour eux.
Mais il n'y a pas que l'éolien qui profite de la situation mondiale et de ses défis. Le problème est qu'au bout du fil de l'engagement on trouve trop souvent des arrivistes aux capacités très variables... Nous avons mis nos vies entre les mains de pas mal d'incapables qui ne font que répéter tout ce qu'ils ont vu faire jusqu'à maintenant. Et justement, tout cela ne marche pas, on le sait, il faut repartir de zéro en quelque sorte. Penser autrement.
Couper un arbre par exemple, ce n'est pas juste sortir une hache et l'abattre, il est désormais connu et prouvé que les arbres communiquent entre eux et gèrent mieux que personne leur sauvegarde. En sachant cela nous pourrions déjà changer beaucoup de choses. Mais lorsque des intérêts financiers dictent le geste, la raison n'a plus sa place. Nous formons un tout, tant que nous ne tenons pas compte de cela je ne vois pas comment nous pourrions nous en sortir. (Un petit tour du côté du documentaire sur l'intelligence des arbres, par ici)
Deux sujets ont retenu ma triste attention ce jour, l'abattage d' arbres justement, en Corrèze, sous le joug d'un élu soumis au diktat des faiseurs de frics... À lire ici
La fibre optique (prétexte à cet abattage sauvage) et une grande copine des parcs éoliens, l'une arrive souvent avec l'autre... Le contrôle de nos campagnes avancent, ne bronchez pas, tout va bien se passer, demain vous marcherez dans le rang.
Comme prévu la fête autour de la victoire de la ZAD de notre Dame des Landes risque de tourner au vinaigre très prochainement. Partout où l'on démontre qu'une autre vie est possible, la loi du plus fort intervient. Le petit libéral BCBG qui s'est offert la France comme "startup" n'aime pas le désordre d'une communauté prête à lutter pour défendre une zone en danger. À lire ici

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire