mardi 27 juin 2017

Eolien: zad de Bouriège (Aude) : appel à soutien, appel à résistance

http://zad.nadir.org

Dimanche 25 juin 2017
"Les anciens disent que sur cette montagne, [... ] les sources d’eau y abondent, que c’est une montagne magique … maintenant une pauvre pancarte en bois indique « parc éolien 4 km » "

Cette montagne n’est ni la première ni la dernière à risquer le saccage pour les bons caprices du capitalisme vert. Il est possible de converger les luttes locales qui s’opposent à l’éolien industriel qui fleurissent dans la région, et de mettre un grand coup de frein à de tels projets un peu partout en France. Avant que trop de montagnes soient rasées, faisons décoller la lutte, Bouriège n’est que le début !

A Notre Dame des Landes comme à Sivens, au commencement, peu de gens espéraient que la lutte prenne un jour de l’ampleur, mais il a fallu l’obstination de quelques un-e-s pour que ces luttes deviennent évidentes, ce qui n’était pas forcément le cas au début, où tout le monde dédaignait une lutte "de si peu d’importance".
Les mirages du capitalisme vert et de ses projets d’éolien industriel menacent toutes les collines et montagnes de France et ailleurs, alors n’attendons pas, fédérons les luttes locales, rejoignons la ZAD de Bouriège pour mettre un grand coup d’arrêt aux projets similaires dans toute la région.

La ZAD (Zone à Défendre) est située sur les communes mitoyennes de Bouriège et Toureilles dans l’Aude (11) pour empêcher l’érection de 6 éoliennes géantes industrielles (110 m de haut, 750 tonnes de béton par éolienne et 40 tonnes de ferraille) sur un terrain sauvage abritant les ruines d’un village médiéval qui a commencé a être détruit par les bulldozers ( contre l’avis des propriétaires qui sont en procès depuis 10 ans environ) ; un site de reproduction des aigles circaètes qui sont une espèce très rare ainsi que d’autres rapaces nichant sur cette colline. Ces éoliennes seraient implantées à 200m des élevages bovins les plus proches ainsi qu’a 500m des habitations les plus proches ( contre l’avis de l’académie française de médecine qui recommande minimum 1500m). Pour forcer le droit de passage, les industriels ont offert aux maires une somme de 100 000 euros à se partager à condition que tout se passe bien ( bel exemple de corruption légale). Sur 125 habitants, 101 personnes se sont manifestés contre ce projet lors d’une pétition.

La situation aujourd’hui est à l’arrêt. Après plusieurs années de guérilla juridique, les travaux ont débuté fin janvier.
Depuis le début du chantier des camions transportant des éléments pour construire des éoliennes, empruntent la seule route qui mènent sur les hauteurs de Bouriège.
Les propriétaires des parcelles qui bordent la route sont opposés à ce projet depuis dix ans et n’ont pas hésité à mobiliser pour faire respecter leur terrain. Résultat, les camions sont bloqués sur la route départementale D52 depuis 24 heures. Sans solution apparente.
La société Valeco, le constructeur de cette ferme éolienne, avait été condamnée à une amende par le tribunal de grande instance de Carcassonne en mars dernier.
La justice lui reprochait déjà d’avoir empiété sur une propriété privée pour accéder au site en début d’année.

Nous appelons tous et toutes à venir nous soutenir ou à transmettre cet appel dans leur réseau.

Site internet : http://lesamisdelazadbouriege.unblog.fr/
Téléphone : 07 85 94 79 73

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire