samedi 1 juillet 2017

USA : audiologistes expliquer pourquoi le bruit de l'éolienne nuit aux oreilles ...

https://mothersagainstwindturbines.com
Par Jerry Punch, PhD, et Richard James , INCE, BME
12 novembre 2014/ 1957chev

VO (anglais) : https://mothersagainstwindturbines.com/2014/11/12/audiologists-explain-why-wind-turbine-noise-harms-the-ears/
 
Effets négatifs sur la santé du bruit des éoliennes industrielles: Un peu d'histoire
Ce poste, la première d'une série en trois parties, donne un aperçu général du sujet. La deuxième tranche examinera les principales recherches conclusions reliant le bruit à basse fréquence et les infrasons des éoliennes industrielles avec des effets sur la santé et la qualité de vie. La troisième partie discutera de la relation entre les différents effets sur la santé et le traitement des infrasons par l'oreille et le cerveau. [1]



Cary Shineldecker était sceptique au sujet du projet éolien du comté de Mason, Michigan, que la commission de planification envisageait d'approuver. Sa maison, à deux miles du lac Michigan, est situé dans une zone où la nuit les niveaux de bruit sont environ de 25 dBA, avec seulement la circulation occasionnelle et les bruits du travail saisonnier des terres agricoles. Les collines, les terrains boisés, les vergers, les champs et les prés qui entourent sa propriété ont contribué à son cadre paisible de campagne. Il a exprimé son scepticisme au sujet des éoliennes à plusieurs reprises dans des réunions communautaires tenues avant que Consumers Energy n'accorde finalement l' homologation pour construire 56 turbines de 476 pieds (146m), qui se situeraient à 1,139 pieds (348m) de sa ligne de propriété, six à une distance de 3 000 pieds (914m) et 26 assez proches pour être visibles depuis sa propriété.
Cary et sa femme, Karen, ont commencé à souffrir des symptômes : pression dans l'oreille, des maux de tête sévères, anxiété, irritabilité, troubles du sommeil, perte de mémoire, fatigue et dépression immédiatement après la mise en service des aérogénérateurs.

Peu à peu, les troubles du sommeil se "transformèrent" en privation de sommeil, faisant de plus en plus ressembler leur maison à une prison. Ils en décident la vente. Mise sur le marché en mars 2011, elle ne trouva preneur qu'après trois ans et demi.. Pendant la dernière année, leur rituel nocturne consista à prendre des somnifères et à "dormir" dans leur sous-sol.

Les Shineldeckers ont reçu quelques offres pour acheter leur maison, et ne supportant plus cet "Enfer", ils ont fini par accepter une offre, synonyme d'une perte financière importante. Ils envisageaient d'aller en justice contre l'exploitant avec la possibilité de trouver un accord à l'amiable. Celui-ci les obligeant à un "silence" à perpétuité.

Plaintes nombreuses
Des plaintes similaires des effets néfastes sur la santé (les AHES) associées à la vie près des éoliennes de taille industrielle sont devenues monnaie courante aux États - Unis et dans d' autres pays développés. Les sociétés d'énergie aux États - Unis, motivées par des subventions fiscales lucratives disponibles pour le développement des ressources éoliennes comme une forme d' énergie verte, poussent agressivement pour installer plus d'éoliennes, en les localisant généralement à proximité des propriétés résidentielles. De nombreux résidents ruraux ont maintenant une ou plusieurs machines industrielles d'une hauteur équivalente à un immeuble de 40 étages à proximité de leur maison. Les plaintes déposées concernant le bruit sont très identiques à celles des Shineldeckers.

Ceux qui n'ont jamais visité une zone industrielle d'éolienne ou qui visitent pendant une journée imaginent souvent que les plaintes de bruit émises par les riverains du quotidien ne sont pas fondées, et qu'à bien y réfléchir, tout cela ne serait que" psychologique" ou une forme de syndrome PDMC [2]

La défiguration du paysage rural



Avant l'installation des éoliennes, ces communautés rurales étaient généralement très calme la nuit, avec des niveaux sonores compris entre 20 et 25 dBA. Après l'arrivée des aérogénérateurs  le niveau de bruit est passé  à 40 voire même 50 dBA, et parfois plus. Il est courant pour les éoliennes d'être à peine audible pendant la journée, mais d'être la nuit,  la source dominante de bruit. Les bruits ambiants sont plus calmes le soir abaissant le niveau sonore de fond. Or la vitesse du vent a tendance à être plus élevée pendant la nuit ce qui augmente les émissions sonores. En outre, les conditions météorologiques de nuit améliorent la propagation du son. Le résultat est que les éoliennes peuvent être une source de bruit nettement plus audible la nuit que pendant la journée.
Les pales d'éoliennes produisent un bruit aérodynamique à la fois audible et inaudible, ce que l'on appelle communément les infrasons et les basses fréquences (ILFN). Bien que certains bruits audibles sont supérieurs à 200 Hz, une grande partie de ceux-ci ont une basse fréquence autour 0-100 Hz. Les infrasons, généralement considéré comme inaudibles, sont dans la gamme 0-20 Hz. La fréquence et l' amplitude du bruit de l' éolienne dépendent principalement de la vitesse de rotation de la pale. Les mesures montrent une augmentation de l' énergie acoustique avec une fréquence décroissante, atteignant un maximum à des fréquences de moins de 1 Hz.

En termes agricoles, les promoteurs de l'énergie éolienne vendent leurs projets comme un travail semblable à la "récolte du vent" et comme un complément naturel à l'exploitation de terres agricoles.



De ce point de vue, les agriculteurs devraient également être autorisés à utiliser leurs terres pour récolter l'énergie de l'atome en accueillant une petite centrale nucléaire. Soyons sérieux: l'hébergement d' une éolienne n'a rien à voir avec l'agriculture : il s'agit uniquement d'une démarche industrielle. Son installation nécessite un zonage strict et de la réglementation tel que l'exige une zone industrielle.

Les éoliennes sont souvent situées dans des régions où l'utilisation des terres agricoles est entremêlée de terrains à vocation résidentielle. Une zone industrielle éolienne se compose généralement de 40 à 60 machines. 45 aérogénérateurs de 2 Mw couvrent environ 36 miles carrés de terre. Pour y parvenir, cela ne nécessite que les signatures de 10 à 20 agriculteurs. Mais leur implantation peut mettre plusieurs centaines de fermes et résidences non consentantes dans la zone de risque de perturbation du bruit.

Bien que quelques agriculteurs ou propriétaires fonciers de la communauté d'accueil sont avantagés financièrement, beaucoup d'autres, souvent dans des rapports de 1 à 20 ou supérieur constatent que la paix et la tranquillité des soirées et des nuits qui les ont attirés sont remplacées par les conséquences indésirables de sons audibles et les infrasons inaudibles.

Dans les deux dernières tranches de cette série en trois parties, notre objectif est d'expliquer les raisons des problèmes de santé qui sont associés à la localisation des éoliennes aussi près que 1 200 (366m) à 1 500 pieds (457m) des habitations. Dans les zones avec une histoire relativement longue des éoliennes industrielles (IWT), une distance d'au moins 4 miles (2 kilomètres) -et plus dans les zones avec un relief accidenté, est maintenant considérée comme nécessaire pour éviter les impacts négatifs sur la santé.



Jerry Punch est un audiologiste émérite et professeur à l' Université du Michigan au Département des sciences et des troubles communicatifs. Depuis sa retraite en 2011, il est devenu activement impliqué en tant que consultant en audiologie privé dans les domaines liés à son intérêt de longue date dans le bruit communautaire.


Richard James est un consultant acoustique avec plus de 40 ans d'expérience dans la mesure du bruit et du contrôle industriel. Il est instructeur adjoint au Département des sciences communicatives de l' Université du Michigan et des troubles et professeur adjoint au « Central Michigan University Department of Communication Disorders .
 
Notes 
1 Les lecteurs intéressés voudront peut -être de se référer à l'article « Wind Turbine bruit: Qu'est - ce que audiologistes doivent savoir » , publié dans le numéro de Juillet-Août 2010 audiologie Aujourd'hui , comme toile de fond pour cette série
2 Not In My Back Yard: NIMBY  


php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire