jeudi 2 août 2018

Trois députés LREM appellent à "libérer les énergies renouvelables"

bfmtv.com
15/07/2018

Commentaire : Merde! dans l'équipe de "fossoyeurs de la ruralité" de M.Lecornu, il y a la députée haut-marnaise! Vivement 2022 qu'on la dégage, tout en limitant les dégâts environnementaux et de santé publique d'ici là.

php



SEBASTIEN BOZON / AFP


D'ici 2022, les élus souhaitent la fermeture d'un réacteur nucléaire par an.
Matthieu Orphelin, Barbara Pompili et Bérengère Abba. A eux trois, ces députés LREM souhaitent "libérer les énergies renouvelables" comme ils l’expliquent dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche de ce jour. Alors que le gouvernement prépare la "PPE", la nouvelle stratégie énergétique de la France jusqu’en 2028, les élus estiment que "l’avenir énergétique de la France réside dans un système plus sobre, plus économe."

Pour eux, deux défis majeurs attendent le pays dans les années à venir: "la sobriété et de l’efficacité énergétiques" et "être ambitieux sur les énergies renouvelables." Ainsi, la promotion des énergies renouvelables "doit permettre de fermer les moyens de production dont nous n’aurons plus besoin au fur et à mesure."

Critique du gouvernement Hollande
Particulièrement visées pas les députés, les quatre centrales à charbon françaises que la PPE doit selon eux faire fermes d’ici 2022. D’ici cette même année, tous trois estiment que la fermeture d’un réacteur nucléaire par an est nécessaire afin "d’atteindre le cap de 50 % de nucléaire dans l’électricité entre 2030 et 2035" et ainsi donner un coup de fouet à la transition écologique.

Une critique de l’ancien gouvernement est également lisible en filigrane. Pour les députés, la fermeture des réacteurs permettrait également d’éviter "de reproduire le manque de méthode du quinquennat précédent pour la fermeture de la centrale de Fessenheim et le non-respect de la date de 2025."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire