dimanche 18 février 2018

Haute-Marne : la communauté d'agglomération de Chaumont, du Bassin Nogentais et du Bassin de Bologne Vignory Froncles toujours à la pointe de l'éolien

jhm.fr

capture d'écran
Les "missionnaires" éoliens continuent d'écumer et de massacrer le territoire de la communauté d'agglomération de Chaumont, du Bassin Nogentais et du Bassin de Bologne Vignory Froncles https://www.grandest.fr/wp-content/uploads/2017/02/04-ca-chaumont-bassin-nogentais-bassin-bologne-vignory-froncles.pdf 


source : http://ccbbvf.com
Cette colonisation à coups de pales ne suscite apparemment pas ou peu de résistance de la part de la population locale.  Quand aux élus, es ...

Eglise de Vouécourt
Eglise de Vouécourt. Source : http://ccbbvf.com/
La société nommée dans l'article a même droit à une page de pub, payée par les contribuables, sur le site de l'ancienne Communauté de communes du Bassin de Bologne Vignory Froncles. Plaisir d'offrir : http://ccbbvf.com/habitat/developpement-eolien.htm
Développement éolien
Au printemps 2002, la société EOLE-RES initie le projet d'implantation d'éoliennes sur les communes d' Ambonville, Cerisières, Guindrecourt sur Blaise, Rouécourt, Bouzancourt, Rouvroy sur Marne, Gudmont Villiers, Flammérécourt et Leschères sur le Blaiseron.
Les conseils municipaux de ces communes ont délibéré favorablement pour soutenir ce projet. Après installation d'un mât de mesure pendant un an sur la Commune de Rouécourt ; les résultats se sont avérés satisfaisants et il a été décidé le lancement du projet.
De nombreuses consultations, la recherche d'informations et une longue réflexion ont été nécessaires aux élus, afin d'optimiser le projet ; ce qui explique le temps écoulé entre le moment où l'idée est née et la mise en oeuvre du projet.
Passé ce temps de réflexion et d'analyse, une enquête a été organisée d'avril à mai 2007, dans laquelle le projet s'avère emporter l'adhésion de huit communes et des Communautés de communes du Bassin de Bologne Vignory Froncles, Marne-Rognon et Doulevant le Château.
Les habitants ont une réelle connaissance du projet, pour preuve la pertinence, la qualité et la précision de l'ensemble des remarques qu'ils ont émises lors de cette enquête.
Le permis de construire a été délivré en juillet dernier par le préfet. La phase finale est donc lancée.
24 éoliennes s'élèveront prochainement sur le Mont Gimont.
Répartition du parc éolien
4 à Ambonville
2 à Bouzancourt
4 à Cerisières
3 à Guindrecourt sur Blaise
2 à Flammérécourt
3 à Leschères sur le Blaiseron
6 à Rouécourt


Pour un total de 24 éoliennes, 48Mw.

Depuis, d'autres zones industrielles d'aérogénérateurs ont vu le jour :
-Poinson-lès-Nogent, Vitry-lès-Nogent et Dampierre, 2010, 12 machines, 24Mw
-Biesles 2013 - 6 machines 12 MW,
-Ageville, Langres sur Rognon et Esnouveaux, 2014, 10 machines, 20 Mw ,
-Darmannes et Mareilles, 2015, 6 machines, 12 MW,
-Leschères sur le Blaiseron (II), 2017, 6 machines, 12 MW.
Pour un total de 40 éoliennes, 80Mw.

Ainsi, c'est 64 éoliennes, 128Mw qui trônent sur ce territoire, en attendant les projets connus (45 éoliennes) en cours pour un total de 109 éoliennes :
-Jonchery, 6 machines, 14Mw (en construction),
-Sarrey, Chauffour et Poinson-lès-Nogent, 6 machines, 18Mw,
-Riaucourt et Darmannes, 5 machines, 15Mw,
-Vignory, 5 machines, 18 Mw,
-Rochefort-sur-la Côte, 10 machines, 20 Mw,
-Ageville, 13 machines, 47 Mw, 
Sans oublier ceux dans les cartons : Biesles II, Esnouveaux II, Mandres-la-Côte, Sexfontaines, etc.

Et ça continue encore et encore malgré des... plaintes de riverains entendues ces derniers temps.
Lire 
 https://augustinmassin.blogspot.fr/2017/01/haute-marne-les-eoliennes-vecues-comme.html
 https://augustinmassin.blogspot.fr/2017/06/haute-marne-eolien-lescheres-sur-le.html

Pour rappel, cette industrialisation à VIE* de notre département est synonyme de :
-bétonisation de centaines d'hectares de terres agricoles,
-mise en danger de la santé de riverains (hommes et animaux),
-de pollution de l'environnement (ici et ailleurs),
-de massacre de l'avifaune,
-de la baisse de l'attractivité touristique avec son impact sur l'emploi local et les recettes fiscales,
-de coût faramineux lors des démantèlements des éoliennes en fin de bail
- etc.
*  Aujourd'hui devant les prix pratiqués  par des entreprises spécialisées pour démanteler 1 éolienne, y compris retirer le socle béton en entier (à la charge obligatoirement du propriétaire du terrain, public ou privé) : plus ou moins 600 000€ et 250 000€ environ, qui peut encore croire que la société exploitante du site ou le propriétaire terrien ou la commune ou la Communauté de communes a les moyens financiers de réaliser ces opérations? Alors, imaginez le prix à payer demain, voir après-demain? Il y a de fortes probabilités qu'à l'avenir,  nos magnifiques paysages ainsi sacrifiés ne ressemblent à ceux des Etats-Unis. R.I.P


Parc éolien abandonné à la pointe sud d' Hawaï. Source : http://echelledejacob.blogspot.fr
Mais parmi nos élus,es adorateurs du "dieu" éolien, comme l'étaient les "rois-nègres" de la verroterie et des étoffes offerts par les Pères blancs, missionnaires d'Afrique au XIXè siècle , combien parmi eux seront-ils encore présents quand viendra le moment d'assumer ce carnage écologique, de santé publique et financier?





php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire