vendredi 23 février 2018

Le nucléaire, Bure et les hérauts humanistes

jhm.fr

 L'expulsion des anti-nucléaire du bois Lejuc près de Bure amène deux réflexions :

1) Cette opération policière faisant suite à une décision de justice http://www.lemondedelenergie.com/dechets-nucleaires-a-bure-la-justice-ordonne-lexpulsion-des-occupants-du-bois-lejuc/2017/04/26/  il faut se féliciter que l'Etat de droit ait été respecté.

Il est injustifiable que les opposants au "fléau" éolien industriel ne jouissent plus de ce droit élémentaire lors de la saisine de la justice pour contester un projet.
Lire :  Éolien : la Fédération Environnement Durable répond à Mr Sébastien Lecornu Secrétaire d’État https://augustinmassin.blogspot.fr/2018/02/eolien-la-federation-environnement.html

*"dans un véritable Etat de droit, l'Etat ne doit pas se contenter de respecter les règles qu'il a lui-même édictées : il doit également veiller à ce que chaque personne physique ou morale soit à égalité devant la loi, qu'il s'agisse de défendre ou faire valoir ses droits, de contester une décision ou une norme juridique (au moyen d'une norme supérieure)." http://www.etatdedroit.fr/Societe/Etat-de-droit-en-France.php

capture d'écran@jhm.fr

2) À l'occasion de cette très médiatique expulsion,  les réseaux sociaux et les médias ont relayé les déclarations de tous ces hérauts "écolos" portant haut et fort le sauvetage de la planète, du Climat et de l'Humanité. Ces "pleureuses" professionnelles avant tout,anti-nucléaire, dénonçant comme à leur habitude :  la méthode (atteinte à la démocratie), la poubelle nucléaire, les dangers de celui-ci pour les sols, pour la population, pour la planète, pour les générations à venir, etc.  Avec une nouveauté toutefois : l'arrivée dans cette "chorale" bien pensante, le parti France Insoumise. Ces représentants, es, lavant plus "vert" que les "verts". La pêche aux voix écolos oblige depuis que le PS a fait R.I.P?
Pour clôturer cette séquence "indignation", l'appel aux militants de terrain pour se geler rassembler devant les préfectures.

Ces hérauts profitaient de l'instant où les micros leur étaient tendus pour vanter également les mérites des énergies renouvelables intermittentes (PV et éolien) et de les proposer comme solution idéale pour remplacer le nucléaire.

Il est scandaleux qu'à la teneur de leur mensonge discours sur le côté bisounours des ENR pas ou peu de médias n'apportent la contradiction ou du moins s'interroge sur ces zones d'ombre émanant de leur présentation.

En effet, pas un mot sur les nuisances irrémédiables causées par une éolienne et à fortiori par 7 000, voire 25 000 (mer et terre) pour la population, pour les générations à venir, pour la planète et pour le Climat, etc. :
  • la bétonisation des terres agricoles, 
  • forêts : la déforestation et la bétonisation, 
  • la destruction des paysages, 
  • la mise en danger des animaux domestiques, des oiseaux et des chiroptères, 
  • la pollution des mers et des océans (rejet de 36 000 kg d'aluminium par an et par éolienne dans la mer (autorisation de 500 kg/an pour Orano la Hague) 
  • etc.
-Pas un mot de compassion envers :
  • les victimes déclarées de ces machines de "guerre", en France comme ailleurs,
  • les esclaves travailleurs chinois extrayant les Terres rares (principal élément dans la construction d'une éolienne; aimant) dans des conditions inhumaines et entrainant leur mort prématurée ainsi que celle de leur famille, 
  • les habitants allemands expulsés de leur village avant sa destruction, pour permettre l'extension des mines de charbon, énergie complémentaire de l'intermittence de l'éolien, 
  • la population française subissant par vent d'Est, une pollution (charbon) venant des pays voisins, entrainant la mort prématurée d'environ 1 200 de nos concitoyens, nes, 
  • etc.
En cela, les anti-nucléaires sont bien en phase avec l'actuel gouvernement et MM. Hulot et Lecornu qu'ils combattent par ailleurs 😇

Ces sacrifices, humainement insupportables et inacceptables, Les Vues n'auront de cesse de les dénoncer et de les combattre ainsi que toutes celles et ceux qui les encouragent et les soutiennent par leurs discours ou leurs actes.

"Le législateur, en élaborant la loi, ne doit jamais perdre de vue l'abus qu'on peut en faire."
Victor Hugo - 1802-1885 - Choses vues - 1846



capture d'écran@jhm.fr
 php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire