L'hydrogène et son gargantuesque appétit d'électricité pour sa fabrication

"La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme."
Anthelme Brillat-Savarin 1755-1826

Et de l' hydrogène serait-on tenté de dire... 😏
php

***

Atlantico : Une alternative aux énergies fossiles est l'hydrogène vert. Avant tout, qu'est-ce que l'hydrogène vert ? Et pourquoi l'utiliser à grande échelle à la place du pétrole pourrait être intéressant ?

Philippe Charlez : l’hydrogène a tous les avantages du pétrole et du gaz sans en avoir les inconvénients : c’est une énergie très concentrée qui se transporte, se stocke et fournit de l’énergie sans émettre de gaz à effet de serre. Autrement dit l’énergie parfaite. Malheureusement on ne trouve pas dans la nature de gisement d’hydrogène comme il en existe pour le pétrole et le gaz. L’hydrogène vert doit être fabriqué à partir de l’électrolyse de l’eau, une technique que tout le monde a un jour découverte au lycée au cours de chimie. En faisant passer un courant électrique entre deux électrodes dans de l’eau, on « casse » la molécule d’eau en deux. On récupère l’oxygène d’un côté et l’hydrogène de l’autre et le tour est joué. Ce dernier peut alors être stocké à haute pression puis transporté pour être utilisé dans une pile à combustible. Donc, il n'y a aucune barrière technologique pour produire de l’hydrogène.


Qu’est ce qu’une pile à combustible. Comme l’utilise-ton dans un véhicule à hydrogène ? Quels sont ses avantages ?
La pile à combustible fait l’inverse de l’électrolyse : elle recombine l’hydrogène avec l’oxygène de l’air et produit de l’électricité. En emmenant une bombonne d’hydrogène de quelques kilos avec soi on peut donc fabriquer l’électricité directement dans sa voiture. D’où un avantage considérable par rapport à une voiture électrique : plus besoin de charger son véhicule pendant des heures à la borne et plus de problème d’autonomie car la petite bombonne de quelques kilos permet de rouler plusieurs centaines de kilomètres. Et ce qui s’applique aux voitures peut aussi s’appliquer aux camions, aux bateaux et pourquoi pas aux avions. Il n’y aujourd’hui aucune barrière technologique pour remplacer massivement le pétrole des transports par de l’hydrogène.


Si l'on sait d'ores et déjà qu'utiliser l'hydrogène vert à grande échelle permettrait de réduire une grande partie de nos émissions CO2, pourquoi n'est-ce pas encore le cas ? Pourquoi les industriels n'en sont-ils qu'au stade expérimental ?
Produire de l’hydrogène nécessite beaucoup d’électricité. Ainsi, si on voulait à kilométrage constant remplacer les 50 milliards de litres d’essence et de diésel consommés annuellement en France par de l’hydrogène vert, sa fabrication nécessiterait environ 500 TerraWattheures d’électricité. Produire ces 500 TWh demanderait…une soixantaine de réacteurs nucléaires supplémentaires ou l’équivalent de cent vingt mille éoliennes.

La suite...


L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...
Philippe Charlez
01/12/2019


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

QUAND LE MOT " LIBERTÉ " S' ÉCRIT AU PLURIEL

Raymond Aron, 1905-1983 14 mars 1905   Naissance de Raymond Claude Ferdinand ARON, à Paris rue Notre-Dame-des-Champs. Dernier des trois gar...