jeudi 29 décembre 2016

Eolien: Quand le bonheur dans le pré vire au cauchemar

/http://chateau.guibert-les.pineaux-thorigny-eoliennes-non.over-blog.com
29/12/2016

Commentaire: Malgré tous ces témoignages d'humains et d'«êtres vivants doués de sensibilité», décrivant le cauchemar quotidien de leur vie depuis l'implantation d'aérogénérateurs, Mme la marquise Royal, ses "sbires écolos", les élus (e), en majorité, les médias, les services de l’État, Rte, Edf, les anti-nucléaire, continuent pourtant à faire la part belle au lobbying éolien, sous différentes "formes". Pour 2017, lors des élections présidentielle et législatives (mai/juin), soyons vigilants (es) sur les programmes des candidats (es) sur la ligne de départ... Et souvenons-nous, qu'en cas de doute... il n'y a pas de doute!
ZÉRO ÉOLIENNE, PAS DE NÉGOCIATION!
php



1. Contexte
La Sas Avel Breizh projette d'implanter un "parc" éolien de 6 unités au lieu-dit « la
Baudière » sur la commune de Coesmes. La hauteur totale en bout de pâle est de
178.40 mètres (hauteur du moyeu : 120 mètres, longueur des pales : 58,40 mètres)
Les habitants du hameau du Matz sont inquiets des conséquences sanitaires (infrasons,
ondes électromagnétiques, ...) engendrés par un projet d'une telle ampleur.
Suite à un article paru sur le site: (http://www.pleinchamp.com/actualites-generales/actualites/vent-debout-face-auxeoliennes) concernant des problèmes dans deux exploitations agricoles situées à proximité du "parc" éolien des Quatre Seigneur dans le canton de Nozay, les habitants décident de contacter Monsieur et Madame Potiron gérant l'une des exploitations rencontrant de graves difficultés afin de recueillir leur témoignage.
La rencontre se déroule le mardi 2 juin 2015 et durera 3 heures. Nous remercions Monsieur et Madame Potiron pour l'accueil qu'ils nous ont réservé.

2. Présentation de l'exploitation
Monsieur et Madame Potiron conduisent un élevage bovin de 300 têtes divisé en deux
troupeaux :
-Un troupeau laitier de race normande,

-Un troupeau allaitant de race charolaise.

II faut noter que les vêlages sont étalés sur l'année.
La traite des vaches laitières est réalisée par le même robot de traite depuis 2010.

L'exploitation se situe au lieu-dit Le Luc à Puceul à 700 mètres du "parc" éolien des
Quatre Seigneur situé sur les communes de Nozay/Puceul/Abbaretz/Saffré.
Monsieur et Madame Potiron ont été démarchés par Abo Wind pour implanter une
éolienne sur leur terrain. Monsieur et Madame Potiron ont accepté n'ayant pas d'à
priori sur cette production d'énergie. Monsieur Potiron avait juste connaissance des
problèmes qu'avait rencontré un exploitant suite à la mise en place du parc éolien de
Derval/Lusanger. La société AboWind l'avait rassuré en indiquant que les problèmes
avaient été résolus !

3. Chronologie des faits
A partir d'octobre 2012, l'exploitation commence à rencontrer les problèmes suivants :
-Diminution de la production de lait,
-Problème de vêlage, 
-Perte de bétail.

Pendant 9 mois, l'exploitation remet en cause sa façon de conduire ses troupeaux
(rations, alimentations, préparation des vêlages, ...).
En discutant avec le vétérinaire, le rapprochement est fait avec la mise en place du "parc"
éolien de Nozay/Puceul/Abbaretz/Saffré. En effet les problèmes ont commencé lors de la
réalisation du terrassement.
Monsieur Potiron contacte AboWind pour lui faire part de ses problèmes. Abo Wind
envoie des géobiologues pour résoudre le problème
(apparemment, ils ont l'habitude de
ce type de problème !?).

Mais les problèmes persistent et le bilan au bout de 13 mois est lourd :
-Perte de 60 têtes de bétail soit 20% de perte,
-Diminution de la production de lait,
-Diminution de la qualité du lait (pénalités, menace de suspendre la collecte,...).

Au total, la perte a été établie par un comptable et s'élève à 93000 euros sur l'année 2013!
Les problèmes ne sont toujours pas résolus et Abo Wind semble de moins en moins se
préoccuper des problèmes rencontrés
par Monsieur et Madame Potiron.

Monsieur et Madame Potiron décident d'alerter l'administration et en particulier le
préfet. Il faudra un courrier recommandé pour que le Préfet s'intéresse au dossier !
Une réunion est organisée par la préfecture avec pas moins de 29 personnes autour de la
table
(AboWind, l'Ars, Edf, Rte,...). A la suite de cette réunion, il est proposé à
Monsieur et Madame Potiron, ainsi qu'aux deux autres exploitants rencontrant les
mêmes problèmes, d'intégrer la procédure GPSE* (Groupe Permanent de Sécurité Électrique). Monsieur et Madame Potiron ainsi qu'un autre exploitant accepte, le
troisième ne souhaite pas intégrer la procédure.

Des expertises sanitaires sont réalisées sur les troupeaux, de nombreuses analyses sont
effectuées, de nouveaux géobiologues interviennent mais les problèmes sont toujours
présents. Des rapports d'expertise ont été rédigés courant mai.
* http://www.gpse.fr/

4. Interventions des géobiologues
Pas moins de 7 géobiologues sont intervenus sur l'exploitation de Monsieur et Madame
Potiron dont Monsieur Alexandre Rusanov et Monsieur Luc Leroy.

La société Abo Wind ayant autorisé l'accès aux éoliennes, des dispositifs sont mis en
place par les géobiologues afin de neutraliser les perturbations. Monsieur Potiron
constate parfois une petite amélioration mais celle-ci ne dure pas dans le temps
(maximum 8 jour), et parfois les problèmes s'aggravent.
Les géobiologues se sont aussi déplacés sur les différents "parcs" éoliens de la région
(Derval/Lusanger, Issé/Saint-Vincent-des-Landes, Sion les Mines, Le Grand-Fougeray,
Erbray, Soudan) pour s'assurer qu'il n y avait pas d'interaction entre les parcs.
Il a aussi été décidé de mettre un dispositif pour neutraliser les perturbations au point «
stratégique » identifié par les géobiologues mais les problèmes étaient amplifiés.
II faut noter que chaque géobiologue a sa façon de travailler mais à l'unanimité, ils ont
identifié les mêmes causes et localisé le même point de forte concentration des
perturbations :

-La cause semble être le réseau de failles d'eau, très développé dans le secteur où sont implantées les éoliennes
-Le point de concentration des perturbations est identifié à quelques mètres du robot de
traite

5. Analyses sanitaires de l'exploitation
L'exploitation a subi diverses analyses sanitaires :
-Analyses parasitaires du troupeau,
-Analyses de l'alimentation du troupeau,
-Autopsie d'animaux euthanasiés,
-Analyse de l'eau mise à disposition du troupeau.
Aucune analyse n'a révélé de problèmes sanitaires sur l'exploitation.

6. Types de problèmes rencontrés sur l'exploitation
La liste des problèmes rencontrés par les exploitants :
-Vaches refusant d'accéder au robot de traite (ou refusant d'utiliser un des quais de traite
pour la deuxième exploitation),
-Vaches stressées pendant la traite qui tape et qui peut entraîner le décrochage des
faisceaux trayeurs,
-Contamination butyrique du lait lié au décrochage des faisceaux trayeurs aspirant de la
bouse qui peut conduire à une suspension de la collecte du lait (par deux fois, Monsieur et
Madame Potiron ont été mis en demeure par le collecteur), Présence de cellules dans
le lait entraînant des pénalités
-Problème d'assimilation des compléments azotés (urée) par les vaches. En effet le taux
d'urée du lait fourni par M. et Mme Potiron permettant un complément azoté jusqu'à
150g, mais les vaches ne semblent pas l'assimiler correctement et font un excès d'urée
même avec un apport de 10g...,
-Malgré la préparation au vêlage faite par Monsieur Potiron, il y a des problèmes de
délivrance, des veaux qui meurent quelques heures après la naissance alors que le
vêlage s'était bien déroulé,
-Manque d'appétence de certains animaux qui entraîne une maigreur de ces derniers,
-Problèmes de croissance chez certains jeunes bovins,
-Certains emplacements de cases à veau ne sont pas utilisables, les veaux y dépérissent,
-Certaines logettes dans la tabulation ne sont pas utilisées par les vaches. Sur une parcelle
d'herbage, les bovins semblent insensibles à la clôture électrique,
-Formation d'une croûte à la surface de la fosse à lisier qui indique un problème d'oxygénation que Monsieur Potiron n'avait pas encore rencontré.
-Sur l'autre exploitation, échauffement des silos(température jusqu'à 54°C) entraînant des pertes importantes de nourriture dues à la pourriture.

7. Santé humaine
Les problèmes de santé humaine sont les suivants :
-Migraine,
-Fatigue,
-Problèmes oculaires : brûlures aux yeux à proximité de certaines éoliennes,...

Quelques faits pour illustrés ces propos :
-Aujourd'hui, Madame Potiron ne peut plus travailler sur le site de l'exploitation car une
présence trop prolongé dans les bâtiments d'exploitation entraine des migraines et une
grosse fatigue,
-Mme Potiron étant prédisposée à des crises d'épilepsie, la mise en place du "parc" éolien a
augmenté sa sensibilité et Madame Potiron a eu de violentes crises d'épilepsie depuis
la mise en service du "parc" alors qu'auparavant elle était peu sujette à des crises,

-Un stagiaire a été obligé d'arrêter sa journée de travail et se reposer toute un après-midi
suite à une violente migraine,
-Plusieurs membres de la famille ont des problèmes oculaires (brûlures aux yeux, yeux
rouges,...), mais les bilans ophtalmologiques sont pour le moment négatifs. Un avis dans
un service de référence au CHU de Nantes ou à la clinique Sourdille va probablement être demandé dans les prochaines semaines.

8. Propositions
Monsieur et Madame Potiron ont proposé de déplacer le robot de traite et ont demandé
l'avis aux géobiologues l'emplacement idéal exempt de perturbations mais tout le site subi les perturbations pour le lieu d'implantation idéal sur le site.
Les propositions peuvent être faites :
-Réaliser une étude géologique du site,
-Réaliser une étude sur les infrasons (ou à défaut si l'étude est jugée trop coûteuse,
étudier le comportement des taupes sur le site s'il y en a encore ou faire venir un cirque
à Puceul au pied des éoliennes et voir le comportement des éléphants),
-Proposer un robot de traite mobile aux exploitants afin de changer le lieu de traite et voir
si une amélioration du comportement des vaches à la traite est constatée,
-Inviter Monsieur le préfet, les responsables de la société Abo Wind et des membres de
l'Ars à venir travailler dans les bâtiments de l'exploitation pendant plusieurs jours pour
observer les troupeaux et voir les éventuels problèmes de santé pour ces personnes.



9. Conclusions
La visite du site d'exploitation permet de vérifier les problèmes décrits par Monsieur et
Madame Potiron et de se rendre compte de la gravité de la situation.
Monsieur et Madame Potiron qui ne sont pas de farouches opposants à l'énergie
éolienne puisque ils en ont accepté une sur leur terrain
demande à ce que des études
sérieuses sur la géologie des sites et une étude des infrasons soient réalisées avant
l'implantation d'un "parc" éolien afin d'éviter la même mésaventure à d'autres exploitants.
Pourtant, ce n'est pas la première fois que la mise en place d'un "parc" éolien crée des
problèmes dans les élevages (cf Derval/Lusanger, Erbray, Martigné/Retiers,...).

Après deux ans et demi, les problèmes sont toujours présents pour Monsieur et Madame
Potiron et la deuxième exploitation, aucune solution n'a encore trouvée. On en arrive
même à des rumeurs du style « ils ont été indemnisés par le promoteur... », car certains
sont sans doute étonné de leur abnégation. Monsieur Potiron en est même arrivé à
penser qu'il aurait été mieux qu'un problème sanitaire soit détecté sur l'exploitation, le
problème aurait ainsi été identifié et il repartait sur de nouvelles bases.

Il faut noter que les rapports d'expertise publiée en mai indiquent que la cause des
problèmes est liée aux éoliennes mais pour le moment, aucune explication n'a été
trouvée.
Toutefois bien que 7 géobiologues soient intervenus à la demande de
l'administration et Abo Wind, ces derniers rappellent que la géobiologie n'est pas reconnu
comme une science, et refusent ainsi toutes conclusions définitives.


Il faut aussi indiquer que l'enjeu est de taille pour le développement des "parcs" éoliens en
France si ce problème sanitaire était dévoilé. Mais l'ensemble des promoteurs éoliens
semblent avoir les yeux rivés sur le cas du "parc" éolien des Quatre Seigneurs (cf de
nombreux appels de promoteurs pour connaître le résultat des expertises auprès de
Monsieur et Madame Potiron). Le ministère de la Santé ainsi que le Ministère de
l'environnement ont aussi été alertés.

Dans les prochaines semaines, il est prévu un arrêt des éoliennes d'une journée pour faire
de nouvelles constatations.

Madame Potiron doit aussi subir des examens médicaux approfondis afin d'identifier
l'origine de ses problèmes de santé.

Pour l'anecdote, aujourd'hui, la communauté de communes de Nozay est incapable de
fournir des données chiffrées à Monsieur et Madame Potiron concernant les retombées
financières du "parc" éolien pour la communauté de communes !?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire