mardi 6 décembre 2016

L'Agence de Sûreté Nucléaire (ASN) donne son feu vert au redémarrage de 8 réacteurs nucléaires sur 12

http://www.connaissancedesenergies.org
AFP
paru le 05 déc. 2016 à 18:30 


Commentaire: Beaucoup de bruit pour rien? A qui profite la rumeur du "black out"?👀
php





L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a donné lundi son feu vert de principe au redémarrage de 8 des 12 réacteurs nucléaires français concernés par des anomalies de fabrication, sous réserve de vérifications.


"On considère que le redémarrage des réacteurs concernés par des excès de carbone des générateurs de vapeur peut-être envisagé, moyennant un certain nombre de vérifications, réacteur par réacteur", a indiqué à l'AFP le président de l'ASN, Pierre-Franck Chevet. Ces vérifications "ne devraient pas remettre en cause" le feu vert de l'ASN, a ajouté Pierre-Franck Chevet.

En juin, l'ASN avait demandé à EDF de mener des essais complémentaires sur les générateurs de vapeur équipant 18 réacteurs, potentiellement affectés par le même défaut que celui touchant le couvercle et la cuve de l'EPR en construction à Flamanville (Manche).

Six de ces réacteurs avaient été construits à l'usine d'Areva au Creusot (Saône-et-Loire), et une douzaine par le forgeron japonais JCFC. "Les 6 générateurs de vapeur forgés par Le Creusot, après contrôle, ont été considérés comme ne posant pas de problème en termes de sûreté", a rappelé Pierre-Franck Chevet et ces six réacteurs ont déjà redémarré.

"Par contre, la question s'est focalisée, notamment depuis la rentrée, sur les 12 fabriqués pour partie par JCFC", a-t-il ajouté. Sur les douze réacteurs, "quatre réacteurs doivent encore être contrôlés. Leur arrêt est attendu et on ne peut bien évidemment pas encore se prononcer", a précisé le président de l'ASN.

Les générateurs de vapeur sont des échangeurs de chaleur qui transforment l'eau du circuit secondaire du réacteur en vapeur pour alimenter les turbines générant l'électricité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire