vendredi 2 décembre 2016

Siemens sort des pales pour éolienne plus longues qu'un A380

http://bfmbusiness.bfmtv.com  
Frédéric Berger
01/12/2016


Commentaire: Bientôt chez nous, dans tous les territoires ruraux à l'économie sinistrée et à l' entêtante désertification. Soigner le "mal" par... le "Mal".
Bonne nuit et bonne chance
php
 


La nouvelle usine britannique de Siemens livre ses premières pales d'éoliennes géantes. Longues de 75 mètres, ces "ailes" témoignent de la course au gigantisme engagée pour équiper les "fermes" au large des côtes.


Les industriels de l'éolien offshore jouent la course à l'armement. Outre-Manche, Siemens démarre la production de pales gigantesques de 75 mètres de longueur dans sa nouvelle usine de Hull, au nord de l'Angleterre. Ces "lames" géantes en annoncent d'autres. Des centaines de pales seront fabriquées chaque année sur le site anglais pour équiper les éoliennes de grande puissance (7 et 8 mégawatts) de l'industriel allemand très en pointe sur le sujet. Siemens avait repris la firme espagnole Gamesa en juin 2016, pour créer un géant mondial de l'éolien.

Le site anglais, dans lequel Siemens et les autorités portuaires de la ville ont investi 360 millions d'euros, emploie déjà 700 salariés. Cet effectif montera jusqu'à 1.000 personnes en 2017 lorsque l'usine sera pleinement opérationnelle.

Ces pales gigantesques sont également produites dans une autre usine de Siemens au Danemark. Elles constituent un défi tant au niveau de la fabrication que de leur transport, qui rappelle ceux que relèvent les industriels de l'aéronautique pour produire leurs gros porteurs.


Siemens fabrique chacune de ses pales colossales en seul bloc en résine d'époxy (renforcée de fibre de verre) selon un procédé supprimant les joints de colle pour alléger la structure.

En effet, l'enjeu lié à la conception de ces pales de 75 mètres consiste à contenir la hausse de leur poids (chacune pesant 25 tonnes!). Cette masse énorme s'ajoute à l’augmentation de celle du rotor ou hélice (sa partie tournante) qui atteint 154 mètres "d'envergure" chez Siemens (et celle de sa nacelle), le tout se répercutant sur le mât et les fondations de l'éolienne. 

Siemens - Siemens produit sa pale B75 (75 mètres) dans un seul bloc de matière supprimant les joints de colle.

Ces pales plus longues et lourdes que celles des précédentes générations sont appelées à être déployées sur des parcs éoliens plus puissants en cours d'installation en pleine mer. En l'occurrence, ces pales anglo-allemandes se destinent au futur parc éolien offshore de 580 mégawatts que bâtit la société danoise Dong Energy à 27 kilomètres des côtes anglaises du comté de Norfolk, en mer du Nord. Cette installation doit être mise en service en 2018.

La course au gigantisme des pales d'éolienne est le leitmotiv de tous les industriels du secteur. Dans son site de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) qu'il a repris à Alstom, General Electric avait fêté en mars 2016 la sortie de sa première nacelle (la partie haute) colossale, destinée à soutenir des pales de 74 mètres de sa nouvelle génération d'éolienne offshore Haliade 150.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire