lundi 26 mars 2018

Île d' Yeu : ce que l'on dit sur les éoliennes

 Collectif Neny

Extrait d'un grand dossier paru dans le Courrier Vendéen du 22 mars 2018 
En toute objectivité, nous avons beau chercher, le seul aspect positif pour l'île d' Yeu est mince : une compensation financière bien maigre à mettre en rapport avec les énormes profits escomptés par le consortium avec un tarif de rachat de l'électricité largement surévalué.
Très peu d'emplois bénéficieront hélas aux islais, car les conditions d'embauche pour les techniciens de maintenance ont été données et elles sont beaucoup trop drastiques (passer un diplôme allemand, maitriser l'anglais courant et surtout avoir de l'expérience dans l'éolien offshore, ce qui signifie accepter de s'expatrier pour aller travailler en Mer du Nord ou en Mer Baltique).


Et surtout comme conséquences dévastatrices :
- le sacrifice pour les marins-pêcheurs d'une immense zone de pêche et un carnage des fonds marins
- un impact visuel épouvantable (depuis toute la côte nord, du Château Maugarni jusqu'aux Sapins) : les islais ont-ils vraiment conscience du gigantisme du projet ?
- des pertes d'emplois dans le tourisme : si les touristes sont très attachés à l'île d' Yeu, c'est grâce à son authenticité et sa nature préservée. Ils n'ont aucune envie d'admirer un site industriel qui sera visible 80% du temps. Parler de développer le tourisme industriel est d'une stupidité sans nom.
- un risque accru d'érosion de nos côtes déjà très menacées (des photos des Conches publiées récemment sont édifiantes) : tous les marins savent que le moindre aménagement modifie les courants et les flux hydrosédimentaires
- un carnage des oiseaux marins
- des pollutions diverses et variées
- des problèmes de sécurité maritime avec tous les pétroliers qui ravitaillent Donges...



php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire