samedi 16 mars 2019

Haute-Marne, "Maison du parc", XIè Parc national : 2 candidatures pour surtout... ne pas gagner

jhm.fr

La Maison d'un parc est à la fois le siège des équipes de terrain des secteurs, le lieu d'accueil et de préparation à la découverte de l'espace protégé et de ses patrimoines. Aussi, son emplacement est tout sauf anodin pour le territoire élu. 

Cette position incompréhensible et pénalisante, deux candidatures, consacre-t-elle définitivement la connerie, unisexe, de nombre d'élus haut-marnais? 
Mais elle pose plus largement à s'interroger sur : 

- Pourquoi et comment le département n'a-t-il pas pu ou voulu imposer une candidature unique?
- Y-a t-il un vrai PATRON aux commandes du territoire?





@jhm.fr

Quand au soutien inexistant discret de la région Grand Est, il suffit de prendre connaissance du schéma régional d’aménagement, pour se convaincre que l'aboutissement du projet du XIè Parc national n'est pas sa priorité.  
'Développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET)', Stratégie du Grand Est en 30 objectifs Explications

Pour commencer


- En page de garde... des éoliennes ;





@grandest.fr


 
-Objectif 1, p.6 : 'Devenir une région à énergie positive et bas carbone à l’horizon 2050'

" Le SRADDET place la transition énergétique au cœur de sa stratégie et s’engage avec force dans la lutte contre le changement climatique,[...] le scénario climat-air-énergie choisi vise à couvrir l’équivalent annuel des besoins énergétiques régionaux par la production régionale d’énergies renouvelables [...] La Région, l’ ADEME et l’État s’inscrivent dans une collaboration aboutie, le programme Climaxion,"
Illustré par les traditionnelles photos d'éoliennes et de panneaux photovoltaïques.
 



@grandest.fr

-Objectif 4, p.8 : 'Développer les énergies renouvelables pour diversifier le mix énergétique
"Il vise à développer la production et le stockage (notamment via l’hydrogène) des énergies renouvelables et de récupération.[...] Ce développement doit se faire en tenant compte du potentiel local des filières existantes, émergentes et d’avenir, ainsi que dans le respect des enjeux de préservation des paysages et du patrimoine naturel.
Souligné par... un dessin d'éolienne.

 

@grandest.fr

 Puis, vient enfin le thème de la mise en valeur et la protection des atouts du territoire.

'Valoriser nos richesses naturelles et les intégrer dans notre développement ' p.8, 


- Objectif 6 : 'Protéger et valoriser le patrimoine naturel, la fonctionnalité des milieux et les paysages'
"La diversité et la qualité des milieux naturels et des espèces qu’ils abritent, sont des éléments marquants de la région parce qu’ils façonnent notre cadre de vie et nos paysages, facteurs d’attractivité des territoires. Il est essentiel de préserver ce patrimoine naturel,


- Objectif 7, p.9 : 'Préserver et reconquérir la Trame verte et bleue'
"Le Grand Est est maillé par une Trame verte et bleue, composée de sous-trames (forêts, milieux aquatiques et humides, milieux ouverts de prairies, etc.), qui l’inscrit dans les grands corridors écologiques européens. Cette Trame verte et bleue, transfrontalière et interrégionale, abrite une grande diversité d’espèces (faune et flore) ainsi que leurs habitats."

- Objectif 8
: 'Développer une agriculture durable de qualité à l’export comme en proximité '
"Mais aussi sur l’élevage par un soutien aux filières lait et viande, afin de conserver les sols, les prairies naturelles et les haies, sources de nombreux services écologiques.

Avec le dessin qui va bien...
 

@grandest.fr

- Objectif 11, p.10 : 'Économiser le foncier naturel, agricole et forestier'
" Dans le Grand Est, l’artificialisation des sols croît plus vite que la démographie et l’emploi. Cette dynamique d’étalement urbain menace les espaces naturels, forestiers et agricoles et prive la région de leurs potentiels économiques, environnementaux et sociétaux. [...] il est essentiel de mettre en œuvre des politiques et des actions ambitieuses permettant de ralentir la consommation du foncier agricole, naturel et forestier. "
Non,, vous ne rêvez pas, vous bien lu!

Conclusion

À lire les différents objectifs ci-dessus, il apparait clairement que  :
-Soit une majorité d' élus régionaux se foutent royalement de la gueule des citoyens, en vantant tout et son contraire?
-Soit, un grand nombre d'entre eux sont ignares sur le sujet. Et auquel cas, pourrions-nous traduire leur ambition extravagante par la célèbre réplique (Michel Audiard) dans le film 'Les Tontons flingueurs' (1963)? :
"Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît"

 
Faire cohabiter la Transition énergétique et la Protection et la valorisation du patrimoine naturel est mission impossible et correspond à une politique irresponsable.  

La Transition énergétique, éolien, panneaux photovoltaïques et autres méthaniseurs, étant le symbole même de la destruction de tout ce qui compose le patrimoine naturel :  
  • la biodiversité,
  • les terres agricoles et les sols,
  • la forêt. 
Pendant ce temps là, la Haute-Marne perd 130 hectares par an, Haute-Marne, terre agricole : le "Pays de l'eau" perd 130 hectares par an, et dans tous les autres départements de la région, excepté l'Alsace reconstituée..., le nombre exponentiel de projets de zones industrielles d'éoliennes et de méthaniseurs  valident le choix prioritaire donné, sans contestation possible, à la Transition énergétique. 

RIP.


php


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire