vendredi 8 mars 2019

Les vues imprenables : lettre mensuelle février 2019

Madame, Monsieur le maire et... tous les autres,

Comme vous le savez, depuis plus de 4 ans notre association, Les Vues imprenables, mène un combat pour la protection et la préservation du "Pays de l'eau", du bien-être de sa population, de la Biodiversité, de ses atouts culturels et patrimoniaux et de son attractivité touristique.

Pour cela, elle dénonce et s'oppose avec détermination au développement des Energies nouvelles renouvelables (ENR) en Haute-Marne. Son action vise principalement l'éolien et le photovoltaïque, des producteurs d'électricité préconisés pour lutter contre le réchauffement climatique (Accord de Paris, 2015) dans la Loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Or, ces ENR n'ont jamais fait, d'une part, la preuve de leur efficacité sur le plan climatique et d'autre part, les sociétés promotrices qui investissent sur leur marché, ne sont rentables que grâce aux aides et aux garanties octroyées par l' Etat et financées par le citoyen / consommateur par la contribution obligatoire au service public de l'électricité (CSPE), même si celle ci n'est plus affectée à cette destination depuis le 1er janvier 2017 et par la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

Cet inutile essor industriel a surtout des conséquences désastreuses sur le plan sanitaire, écologique et économique pour le territoire et ses habitants :

-fortes probabilités à long terme de la mise en danger de la santé des riverains, humains ou animaux (bruit et infrasons),

-destruction de l'avifaune,

-dévalorisation des biens,

-privatisation de l'espace rural, 


-artificialisation massive des sols et des terres agricoles (en Haute-Marne, la forêt demeure épargnée...pour le moment),

-destruction des paysages,

-pollution des sols, des cours d'eau et visuelle,

-fragilisation des finances des communes, des Communautés de communes ou des Agglo,
-baisse de l'attractivité touristique,


- destruction d'emplois


-etc.

Pour toutes ces raisons évoquées et bien d'autres encore, l'association alerte et informe la population, les médias et les décideurs que vous êtes. Elle juge que cette conduite qui consiste à faire de la Haute-Marne un dépotoir avec ses tonnes de matières plastiques, d'acier, de fibre de verre et de béton est une politique irresponsable et imprudente. Aussi, elle invite tout à chacun à faire son examen de conscience et à bien mesurer l'importance des conséquences de sa décision présente, mais également future.

Bonne lecture
Pour l'association
le président

 
À lire
Collectif Science Technologies Actions (STA) : le développement éolien et photovoltaïque en France est un non sens stratégique, climatique, économique, écologique et sanitaire
(...) "La Raison d’État exige une analyse économique et stratégique rigoureuse et ne peut se contenter d’un dogme insufflé notamment par l’Office franco allemand pour la transition énergétique (OFATE) au sein de notre Ministère.
Car on doit s’interroger sur les raisons qui ont motivé la décision de privilégier le secteur électrique, pourtant déjà décarboné, dans l’objectif de part d’énergies renouvelables.
En tout état de cause, la raison ne saurait être climatique
."

Témoignages
Loire-Atlantique, Conquereuil : l'enfer éolien au rendez-vous
Loire-Atlantique : nos vaches sont électrocutées à petit feu par les éoliennes
Haute-Marne, Essey-les-Ponts : l'enfer éolien... comme promis!
Haute Vienne, Lussac-les-Eglises : bouleversement acoustique



lesvuesimprenables création

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire