vendredi 7 novembre 2014

On nous parle du projet de la ferme Vannier Amance et ...de l'éolien

voixdelahautemarne.fr


Qu'apprend t-on à la lecture de cet article?

Pour ceux qui suivent de près l 'avancée du projet de la ferme éolienne Vannier Amance, pas grand chose de nouveau et en ce qui concerne l'environnement de l'éolien en général, rien que du vieux.

Pour ceux qui suivent «d'un peu plus loin», c'est plus intéressant. En effet, il nous est confirmé que « la Champagne Ardenne est devenue la n°1 en matière de production d'énergie éolienne» et que « la Champagne Ardenne n'est par ailleurs que 9eme au classement des emplois indus par l'activité éolienne (400 emplois selon la filière)» chiffre d'octobre 2014. 


Calculons: Éoliennes installées: 731 (premier semestre 2014, chiffres publiés en octobre par la filière) / créations d'emplois indus: 400..... Résultats: 400 / 731 =  0.55 emploi de créer par éolienne


Où est le «gisement d'emplois» tant vanté par la majorité de nos élus de la Communauté de communes Vannier Amance (CCVA) et plus particulièrement par le premier d'entre eux?


Il nous est également confirmé que «reste qu' à un moment, l'implantation d'éoliennes peut dissuader la vente de maisons, faire chuter le prix et aussi freiner l'activité des acteurs touristiques» En clair, la présence d'éoliennes est synonyme de: 



Le Président de la CCAV met en avant cet été (comme c'est charmant) «les retombées économiques du projet Vannier Amance estimées à 600 000 euros par an, une bouffée d'oxygène à un nécessaire développement économique».

En faisant cette analyse, le Président ne manque pas d'air. 


Que représenterons ces 600 000 euros, si le montant s'avère exacte, face aux pertes annoncées pour chacun d'entre nous?  


Alors que :


  • Lui, comme nous, sait que le développement économique ne passe pas par l'implantation d'un parc éolien, au contraire («Je me présente: Jean Marty, agriculteur à la retraite sur la commune de Vezins» http://augustinmassin.blogspot.fr/2014/08/je-me-presente-agriculteur-la-retraite.html , (« Les éoliennes violent la France rurale» http://augustinmassin.blogspot.fr/2014/08/par-pascale-debord-ingenieur-agronome.html)
  • Lui, comme nous, sait que courant année 2017, les communautés de communes se «marieront» pour atteindre la taille «critique» de 20 000 habitants (loi NOTre). 
  • Lui, comme nous, sait que la ville mère ne sera plus Fayl Billot (Langres?) et que les retombées économiques seront au bon vouloir des nouveaux dirigeants de la nouvelle communauté qui n'auront aucune obligation de «reversement» pour les communes impactées (Fiscalité Professionnelle Unique (FPU): Répartition impôts éoliennes : 70% CC et 30% département). 
  • Lui , comme nous, sait qui portera la responsabilité d'une mort annoncée de nos villages!



 Mais en 2017, que seront-ils devenus?



Vous avez aimé la petite maison dans la prairie? Pas sûr que vous apprécierez la petite maison dans la zone industrielle.




LE PLUS GRAND DANGER, C'EST LA PASSIVITÉ



JE M'INFORME! JE SOUTIENS! J'AGIS!




nmnj



source : La voix de la Haute Marne; vendredi 07/11/2014



source : La voix de la Haute Marne; vendredi 07/11/2014





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire