Haute-Marne (sud) : hôpitaux, vivre ou mourir!

jhm.fr

(...) "appelé "contrat de performance" ce dispositif vise à maintenir une offre de soins de proximité pour la population " [...] Ces dernières années, plusieurs aménagements ont déjà été mis en oeuvre pour réaliser des économies [...] Il semblerait que cette "greffe" opérée entre le public et le privé ne génère pas autant d'activités que prévu... " 

Le Sud Haute-Marne, ses élus.es et sa population sont devant un choix de société, soit :
- juger leurs hôpitaux que sur l'aspect purement comptable, comme des entreprises industrielles et dans ce cas, les établissements doivent cesser leurs activités, vu leur déficit respectif annoncé.
ou
-considérer que la vie n'a pas de prix, que l'attractivité d'un pays passe aussi par un service de soins de qualité. En conclure qu'un hôpital est donc INDISPENSABLE à un  territoire mais... qu'il y a un prix à payer.

Début de réponse en 2018....
php

Lire


capture d'écran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

QUAND LE MOT " LIBERTÉ " S' ÉCRIT AU PLURIEL

Raymond Aron, 1905-1983 14 mars 1905   Naissance de Raymond Claude Ferdinand ARON, à Paris rue Notre-Dame-des-Champs. Dernier des trois gar...