samedi 20 janvier 2018

Suisse : Mollendruz: un de moins. Pour le moment

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com
19/01/2018

Commentaire : Bravo résistants.es suisses. De tout coeur à vos côtés. En avant toute!
php


 image: https://www.leszoosdanslemonde.com/forum/viewtopic.php?f=4&t=6113&start=15

Quand de présumée insignifiante, l'opposition devient un mur infranchissable pour les plus gros, la démocratie retrouve du sens.

La bonne nouvelle est tombée hier soir et nous a grandement réjoui: un parc éolien vaudois vient de se taper la tête dans le mur de l'opposition. Vous savez cette petite opposition de rien du tout qui ne représente pas la majorité mais qui étrangement gagne les votations contre l'éolien industriel! Une drôle de démocratie, vénérée par les usurpateurs d'Eole lorsqu'ils obtiennent une majorité, mais qu'ils s'empressaient de nier lorsqu'elle était obtenue par ces bruyants opposants qui, bon sang, devaient croupir dans une minorité négligeable!
Je pense que même ceux qui soutenaient le projet pour soulager leur belle conscience doivent secrètement se réjouir: ils ne devront pas supporter ces machines sous leur nez, avec à la clé des nuisances et un marché de l'électricité qui démontrera l'inutilité de leur sacrifice.
Le petit débat organisé hier en vitesse dans le journal FORUM sur la 1ère  démontre tout-de-même un changement de stratégie chez Suisse Eole: après l'arrogance et le déni de démocratie répété inlassablement pendant des années par l'intolérante Isabelle Chevalley, leur porte parole d'hier s'est montré respectueux de la majorité qui s'est exprimée lors du vote de la commune de la Praz. Dans le camp des opposants, le président de Paysage libre Suisse a aussi révélé une opposition structurée et apte à débattre face à la machine médiatique qui jusqu'ici était sous le joug des arguments du lobby de l'éolien.
Mais bref, continuons à parler région. J'ai reçu une réponse à mes questions de l' ARJB  (post précédent, du 10 janvier 2018),  je leur ai promis de la diffuser. Sans nouvelle de leur part, je m'exécute:

Bonjour Madame,

Je vous réponds bien volontiers ;

En fait c’est bien le but de la phase d’information-participation en cours que de permettre aux communes surtout, mais aussi à la population qui souhaite le faire, d’apporter des arguments pour ou contre certains sites. Le débat ne porte pas ici sur le choix de telle ou telle technologie pour assurer la transition énergétique.

En effet, dans le cadre de cette planification régionale, notre mandat est d’examiner les sites qui conviennent le mieux dans le Jura bernois pour des parcs éoliens et non pas de faire ou de modifier la politique énergétique de la Confédération et/ou le système de RPC, dont les grandes lignes viennent d’ailleurs d’être approuvées par une majorité de la population suisse.

J’espère avoir répondu à vos questions et vous prie de recevoir mes meilleures salutations.

Charmante missive qui a suscité ma réaction:

Bonjour Monsieur,

Je vous remercie de votre réponse, qui d’ailleurs n’en est pas une. Je reste d’avis que les personnes qui acceptent de brader des régions entières pour un produit qui n’a pas fait ses preuves dans la lutte contre le réchauffement climatique, doivent autant justifier ce choix que celles qui s’y opposent.

D’autre part, je ne vous rappellerai pas les discours entendus durant la propagande pour la SE2050, au sujet du nombre d’éoliennes prévues en Suisse, et la réalité une fois le oui dans les urnes: 1000 éoliennes sortaient tout droit des cerveaux agités des opposants selon les autorités. Aujourd’hui ce chiffre est confirmé par la confédération sans complexe.

Donc ne prenez pas pour prétexte cette votation pour justifier votre questionnaire qui d’entrée fausse la donne. Nous sommes encore ensemble pour choisir les moyens de produire notre énergie du futur. Le principe des renouvelables ne pose pas problème. Mais lesquelles et où, heureusement nous pouvons encore en parler. Et que les citoyens choisissent en connaissance de cause et argumentent ce choix me semble extrêmement important, surtout en vue des dégâts incroyables que feraient d’autres éoliennes industrielles dans une région comme la nôtre.

Je vous recommande ce travail impressionnant d’un photographe allemand, qui a reconstitué les paysages avant les éoliennes: http://www.esserta.ch/avant-apres/
Vous auriez pu le joindre à votre questionnaire, ne serait-ce que par soucis de montrer de quoi on parle.
Prenez aussi la peine de lire cet intéressant livre sur les conséquences de nos pseudos choix verts: http://www.lesinrocks.com/2018/01/06/livres/un-livre-revele-la-plus-fantastique-operation-de-greenwashing-de-lhistoire-111026872/
Enfin si vous préférez écouter, je vous recommande  ce débat sur France culture qui démontre la pertinence de la lutte contre les éoliennes qui n’empêche pas celle contre le  nucléaire: https://www.youtube.com/watch?v=KJLzAKVl4y8

Nous ne sommes pas en train de pinailler sur des mots, mais de choisir un avenir vivable autant que renouvelable!
Je me réjouis de lire les critères retenus pour définir les sites d’implantation d’aérogénérateurs dans le Jura Sud et de l’impact que ce questionnaire aura sur votre rapport. Une chose est sûre, le travail demandé à ceux qui répondent non à vos 4 questions va en décourager plus d’un, ce qui me fait douter de la pertinence des résultats de cette consultation.
 Bien entendu tout cela ne change rien à ce qui a été, à ce qui est, et sans doute à ce qui sera. Le dialogue de sourds est devenu une norme. Je le préfère au silence, ne serait-ce que pour lutter contre le découragement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire