lundi 30 janvier 2017

Election présidentielle: ENR, qui est pour, qui est contre?

Les vues imprenables et PHP vous invitent à prendre connaissance du positionnement sur les ENR des principaux candidats à la présidentielle.

Extraits:

 
FN: (...)" En dehors de l’énergie hydraulique, les énergies dites « vertes » ne sont aujourd’hui pas réalistes en l’état : à titre d’exemple, pour produire l’électricité nécessaire à la France, il faudrait installer 275 000 éoliennes, ou 5 milliards de mètres carrés de panneaux photovoltaïques (un département moyen), ou encore consacrer la moitié des terres cultivables françaises aux bio-carburants afin de remplacer notre consommation en carburants fossiles." (...)

-EELV: (...) " C’est la France 100% durable. Aller vers une France sans carbone ni nucléaire,
avec 100% d’énergies renouvelables en 2050 et zéro déchet en 2030."(...)


-Les Insoumis (Mélanchon): (...)" Le lendemain, j’étais à la présentation du scenario NegaWatt 2017-2050. Un travail remarquable qui montre comment passer de la situation actuelle au 100% renouvelables en 2050 en fermant au passage la dernière centrale nucléaire en 2035, dans 18 ans. Je le fais avec d’autant plus de sérieux que je serais sans doute le seul candidat à défendre l’idée de la sortie du nucléaire si Jadot rejoint Duflot dans le soutien à la candidature de Benoît Hamon" (...)
"Le 100% énergies renouvelables en 2050 permettrait une économie globale de 370 milliards d’euros cumulés sur la période 2020-2050 selon l’Association NegaWatt. 370 milliards d’euros !" (...)

-P.S: (...) "En tant qu’actionnaire principal, l’État poussera EDF à renforcer ses recherches sur la production et le stockage d’énergies renouvelables. Plutôt que de privilégier le nucléaire, EDF accompagnera la décentralisation de la production d’énergies vertes." (...)

-En marche (Macron): Pas de programme détaillé actuellement (...) " Le nucléaire, ça n'est pas simplement un choix du passé, c'est un choix résolument moderne qui correspond pleinement aux enjeux du XXIème siècle. Notre filière rassemble 220 000 emplois particulièrement qualifiés, près de 2 600 entreprises et environ 50 milliards d'euros de chiffre d'affaires, c'est évidemment considérable et c'est aujourd'hui une vraie filière industrielle. Ensuite, c'est au cœur aussi des enjeux climatiques et environnementaux parce que le nucléaire c'est ce qui permet en France la production d'électricité décarbonée. " (...) "il y a d'un côté une production très centralisée, la production nucléaire, de l'autre une production de plus en plus décentralisée, les renouvelables ; la première est forte par sa constance, sa stabilité dans le temps, les garanties qu'elle apporte et l'autre est intermittente et à certains moments très peu chère. C'est cette complémentarité que nous devons orchestrer." (...) http://www.sfen.org/fr/rgn/le-nucleaire-est-un-choix-moderne-emmanuel-macron


-Les Républicains: (...) "Nous devons porter une même ambition pour l’énergie. Sortons l’énergie de l’idéologie pour tendre vers une production d’électricité conforme à notre
intérêt national. Revenons sur les objectifs fixés par les socialistes dans la loi de transition énergétique (notamment les 50 % de nucléaire en 2025), et œuvrons à une rénovation du parc nucléaire français, plutôt que d’annoncer des fermetures comme celle de la centrale de Fessenheim. Nous voulons faire confiance à la recherche française et aux chercheurs;
nous positionner sur les marchés étrangers en pleine croissance, afin de maintenir le haut degré de qualification et de compétence de la filière nucléaire française;réaffirmer notre attachement à cette filière pour faire entrer le nucléaire dans sa nouvelle génération et rester dans la course face aux concurrents étrangers; fixer l’objectif de «zéro charbon sous cinq ans» dans la production énergétique française. Il est essentiel de maintenir la part de l’hydroélectricité dans la production nationale d’électricité, avec comme objectif de produire une électricité française non carbonée et assurant notre souveraineté, " (...)

php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire