mardi 17 janvier 2017

Suisse: Le référendum contre la stratégie énergétique 2050 a passé la rampe

 http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/
14/01/2017

Commentaire: Cela se passe en Suisse. Mais le texte a une portée universelle.
ÉOLIENNES: NI ICI, NI AILLEURS, NI MAINTENANT, NI JAMAIS et BASTA!
php
 

Entre l'automne et l'hiver, le cœur de la terre balance ici

Ça c'est fait. Sur les 62'000 signatures récoltées pour ce référendum, il semble que 6 000 proviennent des associations en lutte contre les éoliennes. Ce qui est loin d'être négligeable dans le contexte: premièrement les défenseurs des paysages ne sont pas des alliés de l'UDC en général, mais des amoureux de la nature tout simplement. Deuxièmement parce que leur conviction leur interdisait de signer ce référendum, par peur de passer pour des pro-nucléaire. Mais 6 000 d'entre eux ont dépassé le cap de l'endoctrinement. Une première étape est franchie. Maintenant il s'agit de faire campagne avec nos arguments. Pas question de se ranger du côté de l'UDC juste pour gagner. La stratégie énergétique 2050 est une attaque à la démocratie, un danger pour ces paysages magnifiques qui sont l'âme du monde. Retirer l'âme des hommes et voyez ce qu'ils deviennent... C'est pareil pour les paysages. Ils sont partie de notre harmonie.


Il faudrait que les associations de protection de la nature relèvent le défi et se positionnent clairement contre les articles qui mettent en péril leur raison d’être. Mais toutes sont trop politisées ou trop sponsorisées pour oser l’indépendance d’esprit. Pareil pour la gauche et les verts obsédés par les énergies renouvelables et qui ne voient pas s'envoler sous leurs nez ces droits démocratiques auxquels je les croyais attachés.


Il faudra informer encore et encore, faire comprendre et faire bouger. Il faudra veiller à ce que tous les sujets soient débattus, à ce que les lobbies ne puissent pas semer leur discours intéressé dans les têtes pressées. Il faudra trouver les arguments chocs et précis. Nous y arriverons parce que nous n'avons rien à vendre, ce que nous cherchons c'est la vérité sur les nuisances des éoliennes, sur les véritables bénéficiaires du développement éolien, sur l' impact réel de ces machines sur le climat.


Ce que nous voulons c'est le respect des riverains, un débat digne de ce nom, des acteurs de la transition énergétique honnêtes, un programme clair basé sur des besoins et non des intérêts. Nous voulons de la transparence, des ingénieurs libres, la fin des experts auto-proclamés qui répandent leur propagande pour la gloire de leur partis politiques. Mais ce que nous voulons par-dessus tout ce sont des paysages libres.


Dernièrement un article dénonçait la possible relation entre l'infarctus du myocarde et la proximité d'éoliennes industrielles. Alertés par ces révélations, une riveraine a interpellé le directeur de ADEV (propriétaire des éoliennes de Saint-Brais) sur la question de ces fameux infrasons. Ce dernier lui a répondu comme si il détenait toutes les assurances scientifiques que les éoliennes industrielles n'émettaient pas d'infrasons dangereux pour la santé des hommes. La réponse type des lobbies éoliens. Il a mis en copie les ministres jurassiens pour bien appuyer sa connaissance du sujet.


Pas de chance pour lui. L'auteur de l'article lui aussi connaît son sujet et les affirmations du directeur ont perdu de leur superbe lorsque la réplique est arrivée...


Parce que je ne veux pas vous noyer d'informations, l'échange sera publié dans un prochain post, cela vous donnera tout le temps de compulser ces deux prises de positions et de vous faire votre propre opinion.
Nous cherchons la vérité, nous y avons droit. Ces faiseurs de fric gagneront peut-être du temps et de l'argent avec leur arrogance et la longueur de leur bras. Mais l'histoire se souviendra surtout de la désolation qu'ils auront semée dans les derniers paysages libres...

Pour ne rien oublier du désastre éolien, repasser 3mn à visionner ceci, nourrissez vos convictions et aidez-nous à stopper l'hécatombe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire