lundi 9 janvier 2017

Engie et le Crédit Agricole misent sur l'éolien terrestre

http://www.batiactu.com
06/01/2017

Commentaire: "Grâce au Luxembourg, Engie a économisé 300 millions d'impôts" "La CGT dit craindre 10.000 suppressions de postes chez Engie"
http://www.usinenouvelle.com/article/engie-pourrait-avoir-beneficie-de-300-millions-d-euros-d-avantages-fiscaux-au-luxembourg.N484319
 http://www.usinenouvelle.com/article/engie-signale-a-l-amf-des-tentatives-de-destabilisation.N480319

Question: Engie existera t-elle encore dans 20 ans au moment de régler la note des démantèlements? Et si oui, pourra t-elle y faire face? Et au cas ou... le Crédit Agricole assurances assurera t-il? Ou est-ce-qu'à nouveau, l'argent des contribuables sera sollicité par l'intermédiaire des Collectivités, de l’État? Rendez-vous dans...
php

L'énergéticien Engie et la filiale Assurances du Crédit Agricole renforcent leur partenariat dans l'éolien en transférant les capacités de Maïa Eolis à leur co-entreprise, FEIH. Cette dernière exploite désormais plus de 800 MW de puissance en France. Engie, le premier producteur d'électricité éolienne de France devant EDF Énergies Nouvelles, avec 1,7 GW de puissance installée contre 1,2 GW, renforce son partenariat avec Crédit Agricole Assurances. Le groupe a intégré dans leur société commune, FEIH, la capacité éolienne de Maïa Eolis, qui a été acquise en mai 2016. Les parcs éoliens, d'une puissance totale de 276 MW, entrent donc dans le giron de la co-entreprise qui exploite maintenant 810 MW de capacités éoliennes terrestres dans l'Hexagone.


A lire aussi
Le groupe Engie dans le collimateur de la Commission européenne
Engie inaugure des parcs d'énergies renouvelables

Depuis sa création, en 2013, FEIH "a permis à Engie de réduire son endettement net d'environ 400 M€ et de continuer à se développer dans l'éolien tout en limitant les capitaux investis", assure l'énergéticien. Car les investissements sont portés par l'autre partenaire, Crédit Agricole Assurances, apportant "sa solidité financière" et son "fort ancrage au sein des territoires". Les deux groupes ne souhaitent d'ailleurs pas s'arrêter en si bon chemin. Gwenaëlle Huet, la directrice générale de la Business unit "France Renouvelables" d'Engie, précise : "(…) L'objectif est de faire croître notre portefeuille commun d'actifs éoliens en cohérence avec les ambitions d'Engie de doubler ses capacités en France, d'ici 5 ans". Du côté du Crédit Agricole Assurances, Jean-Jacques Duchamp, le directeur général adjoint, déclare que l'assureur "renforce sa présence sur le marché des infrastructures et des énergies renouvelables, secteur dans lequel [il] joue un rôle d'investisseur important en France et au niveau européen".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire