Somme, Croix-Moligneaux : éolien, pour un maire qui a dit non, combien disent oui? Et parmi eux, combien de corrompus?

Sioux Berger

Commentaire : cette pratique qui semble faire partie du "petit manuel "vert" du savoir-faire du missionnaire éolien en campagne", s'apparente, sans aucun doute, à une tentative de corruption d'un représentant de la Nation.

Rappel

"La corruption est un comportement pénalement répréhensible par lequel une personne (le corrompu) sollicite, agrée ou accepte un don, une offre ou une promesse, des présents ou des avantages quelconques en vue d'accomplir, de retarder ou d'omettre d'accomplir un acte entrant d'une façon directe ou indirecte dans le cadre de ses fonctions.
L'infraction a une double portée puisqu'elle recouvre l'existence d'un corrompu et d'un corrupteur. Le Code pénal (art. 435-1, 435-3, 445-1 et 445-2) distingue ainsi la corruption active, qui est le fait du corrupteur, et la corruption passive, qui est le fait du corrompu. Les fonctions du corrompu peuvent être aussi bien publiques que privées mais leur caractère public va entraîner une peine plus lourde que celle prévue pour la corruption privée."
Source : La corruption : définition et sanctions

Mais pour un maire qui a dit non, combien disent oui? Et parmi eux, combien de corrompus?

Cette situation ne semble pas gêner, en aucune façon le gouvernement et sa majorité.
Suite à la présentation du Rapport de la Commission d'enquête sur l'impact économique, industriel et environnemental des énergies renouvelables, sur la transparence des financements et sur l'acceptabilité sociale des politiques de la transition énergétique, voici ce que déclare Mme le Rapporteur de la Commission, Mme le député Marjolaine Meynier-Millefert :

Morceaux choisis
"citoyens et élus doivent être plus associés à la production d’énergie pour leur permettre de mieux participer à la Transition énergétique et pour que leurs usages soient plus responsables"

En réponse à la question au gouvernement, de Monsieur le député Julien Aubert, président de la dite Commission :
"Allez vous modifier la programmation pluriannuelle de l'énergie, allez vous ré-équilibrer les financements et mettre un moratoire sur l'éolien qui fait l'objet de nombreuses critiques ?
"Je suis contre un moratoire éolien. Les pouvoirs publiques doivent soutenir plus efficacement la compétitivité des éoliennes, en sécurisant juridiquement et financièrement les projets. À terme, les éoliennes SERONT compétitives sans soutien ! Ne cassons pas l’élan!"


" nos investissements pour diversifier notre mix électrique déjà décarboné n’aide pas le climat mais des investissements sont malgré tout obligatoires. Trop d’argent à produire de l’électricité pas assez à l’économiser."
Source : https://twitter.com/M_MeynierM

Pour résumé, le choix de diversifier la production électrique ne permettra pas d' atteindre les objectifs de l' Accord de Paris, réduction des émissions des gaz à effet de serre (GES) pour sauver le Climat et l' Humanité, mais nous continuons quand même à financer les investissements, inutiles, éolien, panneaux solaires, etc., au frais du contribuable/consommateur.
Avec de tels soutiens, l'escrologie a de beaux jours devant elle... et la Biodiversité et les êtres vivants, riverains des ZI d'aérogénérateurs, sont condamnés à la souffrance à perpétuité.


TENIR TÊTE, FEDERER, LIBERER
php

***


Témoignage d’Hervé Frizon, Maire de Croix-Moligneaux ( 80)

Je m’appelle Hervé Frizon, et je suis le Maire de Croix-Moligneaux, dans la Somme. Je suis également Vice-Président de la communauté de communes. Autour de mon village, 34 aérogénérateurs sont déjà installés, et ce n’est pas fini. Je souhaite raconter mon histoire pour faire connaître au grand public les agissements des promoteurs éoliens.
Lorsque je ne m’occupe pas de la mairie, j'exerce la profession d' agriculteur.

J’aime ma région, mon métier, ma charge de Maire, et j’essaie au quotidien de sauvegarder ce que nos anciens nous ont légués. C’est pourquoi, en tant que Maire, je me suis lancé dans un projet pour mon village et ses alentours : obtenir le label « Pays d’Arts et d’Histoire ». Je participe également à l’entretien des chemins, et je suis guide-nature à mes heures perdues.


Face à moi, autour de moi, je suis entouré de maires qui votent majoritairement « pour » les projets éoliens, et je sais très bien pourquoi, car je suis moi aussi passé par là.

En 2013, un promoteur est venu me voir pour installer 6 éoliennes sur ma commune. À ma grande surprise, il m’a proposé ce qu’il a appelé un « droit d’entrée … » dans mon village. Il savait que j’étais en train de travailler sur le projet « Pays d’art et d’histoire », et que j’avais des devis pour la restauration de l’église. Ceux-ci s’élevaient à 300 000 euros. Un budget important pour ma commune. Eh bien figurez-vous que le promoteur m’a tout bonnement et simplement proposé de « m’aider pour le projet » à hauteur de 10 000 euros par mégawatt installé. Il y avait 6 éoliennes à implanter, chacune de 3 mégawatts. Donc cela s’élevait à 30 000 euros par éolienne, multipliés par 6…cela faisait un total de 180 000 euros pour la commune ! Je joins à ce témoignage le document attestant de cette proposition « alléchante »…j’ai aussitôt communiqué ces documents au Conseil. Et nous avons tous voté « non » à l’unanimité ! En effet, où est la logique dans tout cela ? On vous propose de vous aider pour restaurer un monument en vous donnant de l’argent, mais on le démolit totalement en plaçant tout autour une zone industrielle formée par un parc d’aérogénérateurs…c’est un peu comme si quelqu’un vous proposait le médicament miracle, mais en échange, vous devez boire un sirop qui vous achèvera !!




Etant donné que nous avions refusé, le promoteur s’est retiré, mais…pas pour très longtemps, car un autre s’est présenté, et il nous a lui aussi proposé de l’argent contre notre accord. Et le premier promoteur a continué à faire le tour des communes alentours. Il a d’ailleurs proposé de réaliser des chemins de randonnée sur la commune de Douilly…mais …quel touriste aura envie de randonner dans une zone industrielle ?

J’espère que mon témoignage permettra à tous ceux qui le lisent de voir les éoliennes sous un jour différent. 


Amis citadins, lorsque vous circulerez sur l’autoroute A29, aux alentours de la sortie 54, lorsque vous verrez à travers les vitres de votre voiture ces parcs d’aérogénérateurs qui brassent l’air dans un bruit continu, pensez à nous, qui vivons sous le clocher de la toute petite église, là-bas, au loin. Sur la photo, les éoliennes qui cernent l’église de mon village sont à 6 km. Celles qui devaient être installées auraient été à 1,5 km….


Notre région, on l’aime, notre art de vivre, notre campagne, on l’aime. Ils sont venus avec leur argent et leurs machines infernales. Pensez-y : ils ne font pas de l’écologie, ils font du fric.

Témoignage recueilli par Sioux Berger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

CLIMAT, CERTIFICATION " HAUTE VALEUR ENVIRONNEMENTALE ", HVE : " SI NOUS VOULONS QUE TOUT RESTE TEL QUE C'EST, IL FAUT QUE TOUT CHANGE "*

  " ... En 2021, le nombre d’exploitations agricoles certifiées HVE progresse même de 73 % ! Au 1er ja nvier 2022, on compte près de 25...