samedi 16 juin 2018

Canada, Ontario : annuler la Loi sur l'énergie verte

mum4kids

Version originale en langue anglaise : Cancel the Green Energy Act
https://mothersagainstturbines.com/2018/06/16/cancel-the-green-energy-act/


Commentaire : M Doug Ford, est le nouveau leader du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Il devient ainsi le chef de l'opposition. Dans toutes les démocraties, partout  à travers le monde, l'éolien est contesté et dénoncé par les défenseurs de la Nature, de l'Environnement, de la Biodiversité, des êtres vivants.

Doug Ford accompagné de sa femme Karla.
Photo Fred Thornhill, REUTERS
 php




Cher M. Ford,

Je vous écris, ainsi qu'à vos estimés collègues, pour demander que le nouveau gouvernement majoritaire PC abroge la Loi sur l'énergie verte le plus rapidement possible. Je sais que vous avez dénoncé cette mesure législative malavisée. En effet, votre estimation de son faible calibre est reprise par Pierre-Olivier Pineau, professeur agrégé et expert du marché de l'électricité, Université de Montréal HEC Business School, qui estime que " l'Ontario est probablement le pire marché de l'électricité au monde ". (https://www.forbes.com/sites/judeclemente/2016/03/30/ontarios-high-electricity-prices-crush-business/#2a8c5ab44587)

Comme vous le savez, cette loi a été un désastre sur plusieurs fronts - son incapacité de réduire les émissions de CO2 souhaitées, ses effets néfastes sur l'environnement, son impact négatif sur l'économie et nos tarifs d'électricité, sa suppression des droits de planification et de zonage municipaux et, surtout, ses effets délétères sur les résidents ruraux qui ne veulent qu'un endroit sûr et tranquille pour profiter de leur maison et de leurs propriétés.

1. Tweaking the GEA est une folie, car l'Acte même est basé sur des fondations défectueuses - que le vent est libre, propre et qu'il souffle toujours quelque part. Ce mythe ne tient pas compte du fait que le vent est imprévisible, non répartissable, non fiable et intrinsèquement intermittent. Lorsqu'elle est ajoutée à un réseau électrique conçu entièrement autour de sources répartissables, elle entraîne une grave instabilité du système. mesure que les sources d'énergie renouvelable sont ajoutées au mélange, leur impact est exacerbé par l'incapacité de faire correspondre les charges (demande) et l'offre, car l'offre serait de plus en plus souvent et de façon peu pratique dictée par des phénomènes comme le temps (et le coucher du soleil). Le mantra vert ne reconnaît pas non plus l'utilisation concomitante nécessaire des combustibles fossiles (en particulier, le gaz) qui fonctionnent en cycle ouvert, en mode stop and go, inefficace comme la vallée de Don à l'heure de pointe. Et il ne tient pas compte des vastes étendues de systèmes météorologiques et des besoins de transmission nécessaires pour se connecter avec Dorothy dans le Kansas balayé par le vent.



https://www.masterresource.org/droz-john-awed/21-bad-things-wind-power-3-reasons-why/

2. De plus, la simple application des règlements de la GEA est une approche insipide. Les règlements ne comprennent pas les infrasons, les basses fréquences, les hautes fréquences, la modulation d'amplitude, la tension parasite, les vibrations, l'intrusion de l'ombre scintillante, la destruction des terres agricoles, la perturbation des puits d'eau, l'impact sur le bétail et la faune, le harcèlement, l'abattage et le déplacement, entre autres caractéristiques gagnantes des TNI. Elle ne traite pas non plus de la légalité d'empêcher les titulaires de bail de discuter des répercussions sur la santé, ce qui empêche la mise en place de mesures de protection du public. De plus, les règlements existants en matière d'essais et de surveillance acoustique, lorsqu'ils sont mis en œuvre, sont lourds de par leur conception, rarement réalisables et statistiquement malhonnêtes.

3. La seule façon honorable d'aborder la Loi sur l'énergie verte est de l'annuler. Dans un article du Financial Post intitulé " Oui, les libéraux de l'Ontario peuvent annuler leurs terribles contrats d'énergie renouvelable - et ils devraient le faire maintenant...", (Lawrence Solomon, septembre 2016) plaide en faveur de "l'annulation des odieux contrats d'énergie renouvelable de l'Ontario". Il écrit



http://business.financialpost.com/opinion/lawrence-solomon-yes-ontarios-liberals-can-cancel-their-terrible-renewable-power-contracts-and-they-should-do-it-now#comments-area

L'argument de M. Solomon est étayé par l'affaire Trillium Power Wind Corporation c. Ontario (2012) :



https://c.ymcdn.com/sites/www.tlaonline.ca/resource/resmgr/toronto_law_journal_2012/toronto_law_journal_-_novemb.pdf

Monsieur Ford, de nombreux résidents ruraux se sont accrochés à la victoire du 7 juin du PC comme leur dernier espoir de faire face aux conditions de vie défavorables imposées par les dynasties McGuinty-Wynne. Je vous encourage à abroger cette désastreuse Loi sur l'énergie verte et à remettre nos maisons et nos terres agricoles pastorales dans leur état idyllique d'avant la Loi sur l'énergie verte.



















































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire