vendredi 15 juin 2018

L’éolien en France en 2018

http://www.ventdecolere.org
19 mars 2018

Commentaire : l'étude ne portant que sur l'aspect "production", aussi, il nous faut se rappeler que chaque éolienne :
  • est dangereuse pour la santé des riverains (bruit et infrasons), 
  • détruit l'Environnement, la biodiversité, 
  • génère des pollutions, en amont (extraction de terres rares), pendant (construction, socle en béton hautement ferraillé, des déchets : batteries, huile, équipements électriques et électroniques (DEEE), etc.) et en aval (démantèlement, recyclage),
  • participe à l' artificialisation des terres agricoles et à la déforestation,
  • nuit au sauvetage du Climat (Accords de Paris 2015), 
  • coûte à chaque contribuable / abonné électrique des centaines d'euros par an; montant augmentant d'année en année,
  • impacte et complique plus ou moins fortement, la vente des biens immobiliers dans un rayon de 10 à 15 km,
  • etc.
php

Lire
(...) "Etat des lieux
Analyse statistique des données fournies par RTE en 2017: la production électrique de la
seule France continentale par moyen de production demi-heure par demi-heure du 1/1/2017 00:00 au 31/12/2017 à 23:30 soit 17520 points observés.


[...] Le tableau montre bien l’intermittence de la production éolienne même au niveau national. Les 10% du temps les moins ventés n’assurent que 0,89% de la production électrique nationale, les 10% les plus ventés 12,5%, soit un rapport de 1 à 15. Le tableau montre bien le peu d’influence de la production d’électricité éolienne sur la production électrique à base charbon ou fioul et sur les émissions de gaz à effet de serre. Seuls les 10% du temps ou la production éolienne est maximum voient une certaine baisse.


Un résultat inefficace, inutile et coûteux

● Malgré tous ces avantages et des subventions qui ont représenté plus de 20 Milliards d’euros en 20 ans, l’électricité produite par les éoliennes ne représente que 5 % de la consommation électrique totale de la France.
● L'électricité française étant déjà presque complètement décarbonée, l'économie de CO2 est
ridiculement faible, de l'ordre du 1/1000 du CO2 produit en France. Très loin des chiffres avancées par l’Ademe notamment.
● Cette production n’est pas nécessaire à la consommation française déjà largement couverte par les moyens de production existant. Elle doit donc être exportée, souvent à bas prix, alors que les consommateurs français auront payé via les taxes sur l’énergie prés de 1,5 milliard d’euros de subventions aux exploitants éoliens en 2017.
"

L'étude en totalité
http://www.ventdecolere.org/actualites/Les-eoliennes-en-France-2018.pdf



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire