dimanche 24 juin 2018

Suisse : argent public et éoliennes: un autre CarPostal?

 
 
Swiss Energy distribue 50 millions d'argent public et manque de transparence?
 
Quand les promoteurs vous disent avant un projet que toutes les mesures seront prises pour protéger les riverains, qu'on ne verra pas les éoliennes depuis le village et qu'elles seront les plus silencieuses au monde et qu'après leur construction vous constatez que la protection des voisins se limite au respect de normes inadaptées, que le "village" s'arrête au milieu de la rue Principale qui le traverse et que le bruit vous empêche de dormir la nuit, vous vous dites immédiatement: "qui sont ces malhonnêtes?" Vous cherchez et vous trouvez très vite que dans ce milieu, ils pullulent.
Couillon de la farce, vous ne pouvez plus rien pour vous même, mais il vous reste votre colère et votre volonté d'attirer l'attention sur cette industrie et ses pratiques, beaucoup ne vous écouteront jamais, c'est trop compliqué, mais d'autres vous ont précédé ou vous suivent et livrent bataille comme vous contre ce fléau. 
Le blog des vues imprenables en France fait partie de ceux-là. Il fourmille d'articles sur le sujet et l'autre jour on y parlait de la Suisse. Il s'agit d'un article que je n'ai pas vu passer en Suisse romande. Il faut dire que les projets éoliens sont surtout destinés à la Suisse romande justement, et comme par hasard, la controverse sur le sujet est en principe alimentée par les opposants et rarement par les journalistes. Je vais donc relayer à mon tour cette info de nos voisins alémaniques. Rien de bien nouveau pour nous, il y a bientôt 10 ans que nous nous étonnons de ce qui est balbutié ici: comment autant d'argent public peut-il être distribué avec aussi peu de transparence?
On a beau poser la question, les réponses ne semblent pas trop inquiéter nos dirigeants. Il faut dire qu'ils sont très très très lents à vouloir comprendre. On l'a vu avec les SIG et en ce moment même avec CarPostal. Jusqu'où les acteurs de l'industrie éolienne, si prompts à manipuler l'opinion publique, réussiront-ils à manipuler de l'argent public sans être inquiétés au-delà d'un soulèvement de sourcils? Il me semble que l'OFEN, souvent montrée du doigt, bénéficie d'une sacrée marge de manoeuvre... Jusqu'à quand? Jusqu'au scandale?
 
php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire