dimanche 22 juillet 2018

Le patrimoine des rivières menacé, jamais la campagne française n'avait subi de telles agressions

Association Hydrauxois
24/06/2018

Commentaire : la ruralité, son histoire, son patrimoine, sa biodiversité et ses habitants sont à nouveau mis en péril et en danger par la prochaine offensive de M.Hulot et de ses sbires. De mémoire, jamais la campagne française n'avait subi de telles agressions : éolien, photovoltaïque, méthanisation, biomasse, déforestation, etc.. C'est la guerre !
Citoyens et citoyennes ruraux, il nous faut d'urgence nous mettre en ordre de marche pour protéger ce qui peut l'être encore. Il en va de notre santé, de notre quotidien et par-dessus tout, de l'avenir de ce que nous chérissons le plus : Mme Nature!

"Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
"

php




Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, et son cabinet doivent plancher cet été sur une instruction ministérielle à propos de la continuité écologique des rivières, cette réforme ayant mené à la destruction et à la mise en danger de trop nombreux moulins, étangs et autres éléments du patrimoine hydraulique.

"Signez nombreux pour représenter chaque site prêt à défendre son existence face aux menaces d'effacement."

Monsieur le Ministre d’État,
Votre administration en charge de l’eau a engagé en 2009 un plan d’action pour la restauration de continuité écologique des cours d’eau, et procédé en 2012-2013 au classement à cette fin de nombreuses rivières.
Plus de 20 000 ouvrages hydrauliques sont concernés en France.
Nous sommes propriétaires ou riverains d’ouvrages hydrauliques d’intérêt : moulins, forges, anciennes usines à eau, étangs, plans d’eau communaux.
Nous acceptons bien sûr de participer à l’amélioration des conditions de vie des poissons migrateurs menacés. Mais cette politique doit respecter les autres dimensions de la gestion équilibrée des rivières et de l’intérêt général au sein des territoires.
Nos ouvrages et leurs annexes ont ainsi de multiples atouts : agrément paysager, patrimoine historique, production énergétique, régulation hydrologique des crues et étiages, usages locaux, biodiversité des milieux lentiques, rives et zones humides.
Ces atouts ont été reconnus et maintes fois rappelés par les députés et sénateurs.
Nous constatons que ces atouts sont trop souvent niés, ignorés ou minimisés par l’administration en charge de l’eau, dont les priorités vont à la destruction des sites et au refus de financer à hauteur suffisante les aménagements « doux » de continuité (vannes, passes à poissons, rivières de contournement). 
Par la présente, nous sommes dans l’obligation de vous signifier que :
- nous déplorons la manière biaisée dont vos services instruisent la continuité écologique des cours d’eau,
- nous refusons de détruire les ouvrages hydrauliques dont nous sommes propriétaires ou riverains,
- nous contesterons si nécessaire en justice les pratiques de vos services si elles devaient persister dans le sens actuel d’une pression systématique à la destruction et d'une méconnaissance des atouts locaux des ouvrages, alors que ni les lois françaises ni les directives européennes n'ont prévu cette issue.
La continuité écologique agressive et destructrice n’est plus acceptable et n'est plus acceptée, comme l’ont déjà reconnu les rapports parlementaires et les audits administratifs de cette réforme.
Nous vous demandons en conséquence de mettre en œuvre une continuité écologique positive, fondée sur le respect des patrimoines naturel et culturel ainsi que sur la valorisation des sites.

Pour signer c'est ici
lettre-pétition à Nicolas Hulot











































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire